Intronisation d’Ameth Fall Braya: Le PDS se déchire à Saint louis


Les démons de la divison refont surface au Parti Démocratique Sénégalais (PDS). En un week-end, deux meeting différends se sont tenus à Saint louis. Le coordonnateur national, Omar Sarr a penché pour Ameth Fall Braya qu’il a nommé coordonnateur départemental tandis que l’autre camp sous la coupole de Mayoro Faye fustige et s’allie avec Me El Hadji Amadou Sall.



Intronisation d’Ameth Fall Braya: Le PDS se déchire à Saint louis
L’opposition n’a pas su conjurer les démons de la division au PDS. Au contraire, elle l’a exacerbée avec une contestation nette du leadership d’Omar Sarr et surtout de ses pratiques. Alors qu’une réunion du Comité directeur a été annoncée dans la vieille ville, deux meeting ont été tenues. Le premier est organisé par la communication du PDS. Il est tenu par Mayoro Faye et présidé par le chargé de communication de la campagne du candidat Abdoulaye Wade à la présidentielle de 2012.

Le dimanche, c’est autour de Ameth Fall Braya de faire une démonstration de force. Il a organisé un meeting à la permenance du PDS dont le nom porte désormais celui du défunt responsable du PDS de Saint louis, Ousmane Masseck Ndiaye. Du haut de cette tribune, Omar Sarr a intronisé Ameth Fall Braya comme coordonnateur départemental.
 
Une mesure que dénonce avec véhémence l’autre camp. En effet, une déclaration a été faite pour s’insurger contre ces méthodes. “La section communale du PDS dénonce vigoureusement les méthodes anti-démocratiques, teintées de copinage, utilisées par le Coordonnateur Oumar SARR  pour installer le frère Ameth Fall Braya comme coordonnateur départemental de notre parti”. Mayoro Faye et ses partisans de préciser: “sans aucune discutions préalables, Oumar SARR a pris sur lui de désigner sieur FALL comme par un décret. Ces méthodes renvoient à des pratiques dictatoriales que nous ne saurions cautionner”. Ils promettent, par conséquent, “nous ferons face en utilisant tous les moyens légaux que nous offrent les textes de notre parti”.

Et de déclarer: “nous disons à Oumar SARR et à ses co-auteurs du complot politique perpétré ce 9 mai 2013 que c’est peine perdu de vouloir combattre tous ceux qui se battent pour que Karim WADE recouvre la liberté. C’est seulement 24 heures après le grand rassemblement de soutien aux ‘’otages politiques ’’ que la machine de Oumar SARR, huilée depuis Dakar par des ‘’has been politique’’ qui peinent à exister dans leurs localités respectives, au moment où ils sillonnent nuitamment notre ville, qu’il asséna le coup”. 

Jean Louis DJIBA

Lundi 10 Juin 2013 - 10:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter