Irak: attaque suicide contre la raffinerie de Baïji

En Irak, le samedi 11 avril, des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont lancé une attaque suicide contre la raffinerie de Baïji, la plus grande d'Irak, sans réussir à s'en emparer. Ce dimanche 12 avril, l'armée a toujours le contrôle du site.



Les partisans de l'organisation Etat islamique ont lancé, le samedi 11 avril, une attaque contre la raffinerie de Baïji, à 200 kilomètres au nord de Bagdad. « Trois kamikazes ont pu atteindre l'entrée de la raffinerie. Deux ont été tués, mais un troisième a réussi à se faire exploser », selon des témoins. Des combats ont suivi les attaques suicide ; au total, vingt jihadistes ont été tués.
Sous contrôle
Les forces irakiennes protégeant la raffinerie ont ensuite repris le contrôle des entrées et l'ensemble du site a été sécurisé. Le site de la raffinerie, la plus importante d'Irak, a déjà été le théâtre de violentes batailles depuis que l'OEI a pris en 2014 le contrôle de pans entiers de l'Irak.
50% de la demande locale
La raffinerie produisait autrefois 300 000 barils par jour, et fournissait 50% de la demande locale. A l'époque, la raffinerie a été assiégée pendant plusieurs mois par les jihadistes. Une opération de l'armée irakienne, soutenu par des frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis, a finalement réussi à briser le siège en octobre 2014 avant de reprendre totalement en novembre le site et la ville de Baïji, juste au sud de la raffinerie.
 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 12 Avril 2015 - 16:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter