Irak : plus de 2000 morts en 14 mois

Le Parlement irakien a fait vendredi le bilan de plus d'une année d'exécutions par l’Etat islamique qui contrôle toujours deux importantes provinces d'Irak.



Les militants de l'Etat islamique
Les militants de l'Etat islamique

2.070 exécutions ont été perpétrées par l'EI autour de Mossoul depuis juin 2014, date à laquelle les insurgés ont pris le contrôle de la ville.

L'Etat Islamique a dressé une liste pour recenser les victimes. Certains noms ont été affichés par les militants sur les murs du siège local du ministère de la Santé.

Les individus exécutés par l'EI étaient accusés de « promouvoir des idées déformant l'Islam ».

Le territoire irakien est toujours sous la menace de l'Etat Islamique.

Après une vaste offensive menée en été 2014, l'organisation s'était emparée de nombreuses provinces.

De la même manière, les combattants de l'EI avaient pris le contrôle de plusieurs zones déstabilisées de la Syrie voisine, en proie à une guerre civile.

L'engagement d'une coalition internationale en appui aux forces irakiennes, a aidé à déloger l'organisation de plusieurs régions.

Mais le nord du pays, où se trouve la deuxième ville d'Irak, et la région d'Al-Anbar à l'ouest sont toujours gouvernées par l'EI.

La zone qui entoure Mossoul abrite la majorité de la communauté chrétienne d'Irak, persécutée par les combattants de l'Etat Islamique. La plupart d'entre eux ont été chassés, ou ont fui le nord de l'Irak.


BBC Afrique

Samedi 8 Août 2015 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter