Israël: le processus de paix reste au point mort après la visite de John Kerry

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry repart du Proche-Orient les mains vides. Il n'a pas réussi à provoquer la percée qui aurait permis la relance du processus de paix. Deux de ses conseillers restent sur place. Et John Kerry lui-même pourrait revenir très vite à Jérusalem et à Ramallah.



Israël: le processus de paix reste au point mort après la visite de John Kerry
Après trois rencontres avec le Premier ministre Benyamin Netanyahu et trois rencontres avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le tout en deux jours et demi, on parle en Israël de constat d’échec.
Le secrétaire d’Etat américain John Kerry préfère, lui, une note plus optimiste : « Nous avons fait de réels progrès pendant ce voyage. Et je pense qu’avec un peu plus d’efforts, le début des négociations pour le statut final pourrait être à notre portée. Les différends étaient profonds. Nous les avons considérablement réduits ».
Ces pré-négociations ont achoppé sur deux points principaux : la libération par Israël de détenus palestiniens – certains responsables d’attentats anti-israéliens meurtriers – et l’épineuse question du gel de la construction dans les colonies de peuplement.
Benyamin Netanyahu s’est contenté de proclamer, lors de la réunion hebdomadaire du gouvernement, qu’Israël était prêt à reprendre la négociation, à tout moment et sans condition préalable. En ce qui le concerne, John Kerry a l’intention de revenir très vite à Jérusalem, probablement la semaine prochaine. Son objectif : une rencontre tripartite avant le début du ramadan.

Rfi

Lundi 1 Juillet 2013 - 14:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter