Issiar Dia: «Je suis sénégalais à 100% et je suis prêt à continuer la sélection»



Issiar Dia: «Je suis sénégalais à 100% et je suis prêt à continuer la sélection»
Auteur d’un début de carrière rempli de promesses, Issiar Dia fait partie de ces joueurs talentueux dont les choix sportifs suscitent bon nombre de questions.
Au Qatar depuis son départ de la Turquie, l’ancien joueur de Nancy s’est confié à nos confrère de « Stades ». Aujourd’hui âgé de 27 ans, il évoque la tournure de sa carrière, son envie de revenir en sélection et, notamment, ses préférences concernant le futur sélectionneur national.

« Je sais que les sénégalais se posent la question me concernant. J’ai aussi des coéquipiers qui me demandent ma situation. Je suis encore au Qatar, j’ai demandé à partir à plusieurs reprises, mais j’ai toujours fait face au refus des dirigeants. Mon contrat arrive à terme au mois de mai prochain, ce sera pour moi l’occasion de revenir en Europe pour me battre afin de réintégrer la Tanière.
J’ai des contacts avancés en Europe et ça bouge vraiment bien », a d’abord déclaré celui qui, comme Demba Bâ, est natif de Sèvres dans la banlieue parisienne. Il poursuit: « Le Sénégal reste ma patrie. Il y a des choses qu’on ne peut pas laisser tomber brusquement. L’équipe nationale en fait partie. Je suis sénégalais à 100% et je suis prêt à continuer avec la sélection. Mais, j’attends d’abord de connaître le prochain entraîneur, de savoir si sa philosophie colle avec ce que nous attendons ».

Parlant du prochain sélectionneur national, l’ancien joueur de l’As Nancy Lorraine prône la passion et l’expérience. « Je n’ai vraiment pas d’avis à donner sur cette question. Il y a des personnes plus habilités que moi pour en parler. Mais, la raison voudrait qu’on ait un entraîneur passionné, un entraîneur qui a envie de se surpasser pour la patrie. Il nous faut quelqu’un qui connaît bien le haut niveau et qui ne se focalise pas sur des considérations personnelles tendant à freiner l’évolution de l’équipe.

Qu’importe qu’il soit banc, noir, bleu ou vert. L’essentiel, c’est de trouver un technicien de haut niveau car il ne faut que les gens oublient que le Sénégal fait partie des grands d’Afrique. Il faudra également un entraîneur qui se déplace pour aller voir les joueurs dans leurs clubs et discuter avec leur entourage immédiat »

Avec galsenfoot


Vendredi 20 Février 2015 - 12:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter