Italie : Arrêté la nuit dernière, Cheikh Tidiane Diaw avoue avoir tué une Américaine de 35 ans

Arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi, Cheikh Tidiane Diaw, un Sénégalais de 27 ans a avoué avoir tué une Américaine de 35 ans à Florence. Il a cependant assuré ne pas l'avoir fait exprès.



Ashley Américaine de 35 ans, retrouvée étranglée dans son appartement
Ashley Américaine de 35 ans, retrouvée étranglée dans son appartement
Un homme soupçonné du meurtre d'une Américaine de 35 ans, retrouvée étranglée dans son appartement dans le centre historique de Florence, a été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi, ont annoncé les médias italiens. «Il s'agirait d'un revendeur de drogue, un étranger, qui connaissait la victime», écrit sur son site internet le «Corriere della Sera». Cheik Tidianee Diaw, Sénégalais de 27 ans, est passé aux aveux.
 
Selon le quotidien «La Repubblica», l'homme, un immigré clandestin, était recherché par la police depuis quelques jours. Il avait été repéré par des caméras de surveillance en compagnie de l'Américaine, Ashley Olsen. La trentenaire et son meurtrier présumé ont été vus dans un célèbre club de la ville. Ils ont quitté l'établissement vers 5h30 et se sont rendus à l'appartement de la jeune femme pour y faire l'amour. «Ashley est arrivée vers 4h30, a bu un verre et s'en est allée à 5h30. Elle était tendue, et avant de partir, elle s'est disputée avec une amie», a confié au «Daily Mail» Giulia, barmaid au Montecarla.
 
Une dispute qui aurait mal tourné
 
Des «traces d'ADN auraient été trouvées sur un préservatif» dans l'appartement de la jeune femme, ainsi que d'autres «résidus biologiques sur le corps» de l'Américaine, rapportent les médias transalpins. «De plus, l'homme a inséré sa propre carte SIM dans le téléphone d'Ashley», a ajouté le procureur de Florence, Giuseppe Creazzo. Les résultats de l'autopsie montrent que la trentenaire, qui travaillait comme organisatrice de soirées et de rencontres culturelles, a eu un «rapport sexuel consenti» peu avant sa mort.
Les enquêteurs étaient depuis plusieurs jours sur la piste d'un jeu érotique qui aurait mal tourné, mais le Sénégalais a démenti cette hypothèse. Il a raconté qu'après avoir fait l'amour, lui et la jeune femme s'étaient disputés mais qu'il n'avait pas l'intention de la tuer. Il l'a poussée, elle s'est violemment cogné la tête. Les résultats préliminaires de l'autopsie ont cependant révélé que l'Américaine avait été étranglée par un câble USB ou une corde et qu'elle ne semblait pas avoir essayé de se défendre. Deux fractures du crâne ont par ailleurs été constatées sur le corps de l'Américaine. «Il est possible qu'elle ait été battue», a expliqué le procureur.
 
«Elle était morte, il n'y avait pas le moindre doute»
Comble de l'horreur, c'est Federico Fiorentini, le petit ami d'Ashley, qui a découvert son corps samedi. Le couple s'était disputé et ne s'était pas vu depuis trois jours, rapporte «Il Messagero». La propriétaire de l'appartement était également présente et décrit une scène terrible: «Ashley était nue, couchée par terre à côté du canapé-lit. Elle était morte, il n'y avait pas le moindre doute. Mais Federico semblait avoir perdu la tête.» Le jeune homme a tout tenté pour réanimer sa compagne, en vain. L'Italo-Américain a été brièvement suspecté. Mais son alibi était solide, et il a rapidement été blanchi.
 
20minutes


Jeudi 14 Janvier 2016 - 19:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter