Italie - L'Inter Milan humilié à domicile par Cagliari

Grâce à un triplé d'Albin Ekdal, Cagliari a infligé une belle correction à l'Inter, au stade Giuseppe Meazza qui a été réduit à dix dès la 28e minute. C'est la première défaite des Intéristes en championnat, lors de cette 5e journée. Un but d'Adil Rami a offert un nul à l'AC Milan (1-1), en déplacement à Cesena, la Fiorentina ne faisant pas mieux à Torino (1-1). Un peu plus tôt, Naples a remporté sa deuxième victoire de la saison en s'imposant à Sassuolo (1-0).



La situation du Napoli reste mauvaise au classement, à 8 points des  leaders, la Juventus et l'AS Rome, mais cette victoire permet d'éloigner la  crise qui menace le club. Symboliquement le but vainqueur a été marqué par un des joueurs les plus  critiqués pour son manque d'implication, l'Espagnol José Callejon. Gonzalo Higuain n'a toujours pas marqué en Serie A cette saison, mais sa  passe décisive pour Callejon vaut bien un demi-but. Surtout, la défense de Rafael Benitez a enfin tenu le choc, restant  invaincue pour la première fois de la saison. Le réveil le plus spectaculaire  est celui de Kalidou Koulibaly, assez désastreux jusqu'alors, qui a  parfaitement muselé le nouvel attaquant de l'Italie, Simone Zaza.
Cagliari n'avait encore rien montré du jeu offensif de Zdenek Zeman,  entraîneur vénéré en Italie. Il avait tout gardé pour San Siro, où il a  terrassé l'Inter Milan 4-1, et encore Andrea Cossu a raté un penalty. Le rusé tchèque a donné une leçon au défensif Walter Mazzarri. Le Suédois Albin Ekdal a réussi un triplé, récompense de l'emballement  offensif mis par les Sardes dans ce match. Cagliari remporte son premier match  de la saison et quitte la dernière place, laissée à Empoli, battu au Chievo  Vérone (1-0). Cette gifle remet en question le bon début de saison de l'Inter. Les  "Nerazzurri" n'ont pas été aidés par Yuto Nagatomo, qui a bien mal fêté son  premier brassard de capitaine dès le coup d'envoi. Le Japonais a laissé ses hommes à dix plus d'une heure, pour deux fautes  sur Cossu en deux minutes (25, 27) sanctionnées chacune d'un avertissement:  carton rouge. Pablo Osvaldo avait bien égalisé une première fois, après l'ouverture du  score de Marco Sau, mais tout est à refaire pour Mazzarri, déjà à sept  longueurs de la Juve et la Roma, comme le Milan.
La défense de l'AC Milan n'est pas guérie, elle n'a ramené qu'un point de  Cesena (1-1), cinq jours après le 2-2 à Empoli, chez un autre promu. Les "Rossoneri" avancent au ralenti, avec 2 points en trois journées, à  sept longueurs de la tête du classement. Encore une fois les Milanais se sont retrouvés menés. L'erreur de Cristian  Abbiati sur le premier but n'a pas aidé a soigner les problèmes défensifs de  l'équipe de "Pippo" Inzaghi. Le gardien du Milan a relâché un centre tir de  Guido Marilungo dans les pieds de Davide Succi, qui a déballé le cadeau. Adil Rami a égalisé sur corner d'une belle tête smashée au ras du poteau.  Son partenaire en charnière, Cristian Zapata, a été exclu pour une faute  d'anti-jeu sur André Defrel qui filait au but (78). Les défenseurs du Milan sont surtout efficaces devant, il faut qu'ils se  recentrent sur leur coeur du métier. Devant, le système à trois "fantasista" (créateurs) derrière Fernando  Torres n'a pas porté ses fruits, mais Inzaghi devrait persévérer dans cette  voie.

FRANCETV sport

Dimanche 28 Septembre 2014 - 17:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter