J-4 de la clôture de son dossier: Karim à l'écoute de la Commission d'Instruction qui tranche le 16 avril

Le compte à rebours presque à son terme pour la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) dans le cadre du dossier de l’ancien ministre d’Etat sous le règne de son père Wade. En effet, plus que six (6) jours pour arriver au terme de l’instruction. Ayant fini d’appuyer sur l’accélérateur depuis quinze (15) jours à travers des confrontations entre les présumés complices de Karim et les témoins avant que le célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss ne soit confronté à toutes les parties pas plus tard que mercredi dernier, la CI a même envoyé aux avocats des avis pour les inviter à exploiter le dossier et faire des observations. Et ce, en trois (3) jours. Ce même délai est imparti au parquet spécial qui devra également rendre un réquisitoire définitif avant que la fameuse ordonnance ne tombe au plus tard ce 16 avril.



Le juge Cheikh Tidiane Beye et son équipe ont envoyé depuis hier jeudi à savoir dès le lendemain de la confrontation entre Karim face à ses présumés complices et autres témoins, des avis aux parties pour les informer de la fin de la procédure. En d'autres termes, plus aucun autre acte d'instruction ne sera désormais fait par la CI qui dans la même foulée, ont avisé le collectif d'avocats de Wade-fils et de ses supposés complices qu'ils ont trois (3) jours pour étudier le dossier et éventuellement faire des observations. 


Le parquet spécial également saisi à la même date de la clôture du dossier, il lui revient de faire aussi des observations s'il en a. Ce, toujours avant trois (3) jours. Alioune Ndao et son substitut, Antoine Félix Diome doivent ainsi à la fin de ce délai produire un réquisitoire définitif qu'ils vont remettre à la CI. C'est ainsi que le juge Cheikh Tidiane Beye et Cie auront la charge de rendre une ordonnance. 


Une ordonnance de renvoi devant la CREI ou simplement de non lieu. Dans tous les cas, indique le journal "l'as", cela devra se faire au plus tard ce 16 avril date à partir de laquelle, si le renvoi devant la CREI est prononcée, le Procureur spécial, Alioune Ndao de concert avec le président de la Cour fixeront une date pour le procès. 


Vendredi 11 Avril 2014 - 11:13




1.Posté par JUGE le 11/04/2014 14:41
IL Y A 100% DE CHANCE POUR UN PROCES

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter