«J’invite la direction du PS à la fermer. Sinon… » : Barthélémy Dias



«J’invite la direction du PS à la fermer. Sinon… » : Barthélémy Dias
Barthélémy Dias est outré par la sortie du porte-parole du Parti socialiste. En effet, lors de son point de presse organisé en prélude à son procès, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur s’est emporté contre Abdoulaye Wilane qui l’avait invité à accepter le verdict que prononcera le juge dans l’affaire Ndiaga Diouf.

«Je lance un petit message à la direction du Parti socialiste qui aujourd’hui a autorisé son répondeur automatique. Je voudrai respectueusement inviter la direction du Parti socialiste à se taire. Parce qu’ils sont au cœur de ce vaste complot politique qui ne passera pas », a-t-il fustigé.

Poursuivant, le député-maire socialiste, avec des menaces à peine voilées, prévient les dirigeants du Ps sur les conséquences fâcheuses que pourrait entrainer leur immixtion dans ce procès : «qu’ils sachent que de jour en jour, je parlerai. Il est hors de question de laisser les gens en fin de carrière politique penser qu’ils peuvent détruire celle d’hommes et de femmes qui ont un avenir politique».

Très remonté contre Abdoulaye Wilane, le partisan de Khalifa Sall tempête : «Aujourd’hui la direction du Parti s’est autorisée, à travers son perroquet de service, à donner son point de vue sur ce procès en disant que nous devons accepter le verdict du tribunal », rappelle-t-il.

M. Dias d’ajouter : «Je les invite à la fermer. Et je sais de quoi je parle. La direction du Ps étant aujourd’hui incapable de réunir le parti comme une famille unie et soudée pour soutenir le Président Macky Sall, n’a rien d’autre à faire que de verser dans le complot et la machination politique».

Mettant les points sur les «i», il fait savoir que son parti a manigancé les événements qui ont conduit les jeunes socialistes de Dakar à avoir maille à partir avec la justice. Car, annonce-t-il, en collaboration avec le régime actuel, qui a «exilé un potentiel adversaire politique» (Ndlr : Karim Wade), ses camarades ont élaboré ce «complot politique » afin  d’anéantir toute velléité de s’opposer à Macky Sall.

Ce qui le pousse à demander «solennellement au Président Macky Sall de ne pas s’immiscer dans les problèmes du Parti socialiste. Il n’a pas été élu pour passer son temps à diviser des familles politiques. Je l’invite donc respectueusement à faire en sorte que toutes garanties soient sur la table pour un procès juste et équitable».

Et de conclure : «Aujourd’hui, dans ce procès, ce qui est recherché ce n’est pas de mettre exclusivement Barthélémy Dias en prison, mais d’éliminer politiquement Barthélémy Dias du champ politique».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 30 Novembre 2016 - 23:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter