JAMRA & MBAÑ GACCE porte plaine contre Pr Sankharé



JAMRA & MBAÑ GACCE porte plaine contre Pr Sankharé
Malgré le présentation de ses excuses, Pr Oumar Sankharé n'a pas pour autant fait descendre la colère des organisations islamiques. L'ONG Jamra a décidé de le trainer devant les tribunaux. « L'Organisation islamique Jamra et l'Observatoire Mbañ Gacce, dans leur posture de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses se feront le devoir de mener la riposte jusqu'à son terme, en décidant d'ores et déjà – en partenariat avec d'autres organisations musulmanes – de se constituer partie civile. Nous avons déjà requis à cet effet les services de Maître Massokhna Kane, qui coordonne un collectif d'avocats, qui déposeront dés lundi notre plainte entre les mains du Procureur de la République » informe Imam Massamba Gueye.

Selon l'organisation, elle ne peut accepter qu'un des fils du Sénégal « s'illustre tristement dans cette basse besogne à travers une incursion littéraire négationniste, tournant en dérision les enseignements du sublime Coran, qu'il a quasiment attribués à une œuvre humain, en prétendant que son dépositaire, le Prophète Mouhamed, était bien un lettré ».

Cette incidence survient après l'ouvrage sacrilège contre l'Islam, "Les Versets sataniques" du romancier indo-britannique Salman Rushdie, publié en 1988, et dont l'auteur essuya une mémorable "fatwa" du Guide de la Révolution iranienne Ayatollah Khomeiny, au point de devoir toujours vivre dans la clandestinité ; après les caricatures outrageantes du Danois Kurt Westergaard, jetant l'opprobre sur le Vénéré Prophète de l'Islam (psl), en 2005; après Innocence of Muslims", ce long-métrage qui, à travers un scénario outrageant, raille l'Islam et à son Prophète ; produit et réalisé aux États-Unis en 2012 par l'Israélo-Américain, Sam Bacile, finalement renié par ces pays dont il se réclamait de la double-nationalité (il y décrivait l'islam comme un "cancer", une religion haineuse, et avait reçu à cet effet un financement de cinq millions de dollars, près de deux milliards et demi de nos francs, levés auprès d'une centaine de donateurs juifs, qu'il se refuse toujours de révéler leurs identités) ; œuvre cinématographique qui avait suscité l'indignation de plus d'un milliard six cent millions de croyants à travers le monde et mis le feu aux poudres dans de nombreux pays, occasionnant des pertes en vies humaines; voilà que les agresseurs de l'Islam reprennent du service, en utilisant cette fois-ci notre propre pays, le Sénégal, comme plate-forme lance-missiles !
 


Dimanche 25 Mai 2014 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter