JO 2016: Méité tutoie les étoiles, Van Niekerk décroche la lune

La deuxième journée d’athlétisme aux Jeux olympiques 2016 a été marquée par la victoire du Sud-Africain Wayde Van Niekerk sur 400 mètres, record du monde à la clé. Ce 14 août a aussi vu la Kényane Jemima Sumgong gagner sur marathon. Le sprinteur ivoirien Ben Youssef Méité, lui, a tutoyé les sommets en finale du 100 mètres.



Ben Youssef Méité pourra dire qu’il a affronté le meilleur sprinteur de tous les temps, durant ces JO 2016. Certes, l’Ivoirien n’a pas inquiété Usain Bolt en finale du 100 mètres, avec un chrono de 9 secondes et 96 centièmes, contre 9’’81 pour le Jamaïcain. Il n’a pas non plus frôlé le podium comme sa compatriote Marie-Josée Talou, 4e chez les femmes la veille. Mais le champion d’Afrique du 100 mètres a pris une belle sixième place, derrière le Sud-Africain Akani Simbine (5e en 9’’94), en battant son record personnel (9’’99). Un peu plus tôt, Ben Youssef Méité avait déjà amélioré ce temps, durant les demi-finales, avec 9’’97.
 
400 mètres Hommes
 
Une médaille d’or, un record du monde, une « barrière » mythique des 43 secondes qui a failli tomber… Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk a assuré un lever de rideau phénoménal, avant la finale du 100 mètres. Le longiligne sprinteur, bien que placé dans un couloir 8 un peu handicapant, n’a laissé aucune chance à la concurrence, en finale du tour de piste. Avec un temps de 43 secondes et 3 centièmes, le champion du monde en titre a ainsi nettement devancé le Grenadin Kirani James (43’’76), l’Américain Lashawn Merritt (43’’85) ou le Botswanais Karabo Sibanda, 5e en 44 secondes 25. Wayde Van Niekerk efface donc au passage le record de l’Américain Michael Johnson, établi en 1999 ! Il offre aussi la première médaille d’or de ces JO 2016 à son pays.
 
 
400 mètres Femmes
 
Toutes les Africaines en lice sont passées à la trappe, en demi-finales. Que ce soit la championne d’Afrique, la Zambienne Kabange Mupopo (21e) ou les Nigérianes Margaret Bamgbose (18e) et Patience George (23e sur 24).
 
1.500 mètres Femmes
 
Pas de souci pour l’Ethiopienne Genzebe Dibaba, qualifiée pour la finale du 16 août, tout comme ses compatriotes Dawit Seyaum et Besu Sado. La championne du monde du 1.500 mètres, auteure du meilleur temps des demi-finales, sera notamment opposée à la Kényane Faith Kipyegon et à la Marocaine Rababe Arafi. La compatriote d’Arafi, Malika Akkaoui, n’a en revanche pas tenu la distance durant les demis.
 
Marathon Femmes
 
La journée d’athlétisme avait bien commencé pour l'Afrique, avec la victoire de Jemima Sumgong et la médaille de bronze de l’Ethiopienne Mare Dibaba. Sumgong, qui a couru en 2 heures 24 minutes 4 centièmes, est devenue au passage la toute première Kényane championne olympique du marathon. A noter que l’Algérienne Kenza Dahmani a fini 50e, avec 14 minutes de retard sur la vainqueur. Sa compatriote, Souad Ait Salem, n’a pas fini la course. La Rwandaise Claudette Mukasakindi, elle, a terminé 126e.


Source: Rfi.fr


Lundi 15 Août 2016 - 07:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter