JO 2016 : décès brutal du kiné de l'équipe de France de tennis

Patrick Bordier est mort vendredi 12 août à Rio. Ce membre du staff tricolore depuis 2014 laisse un groupe déjà fragilisé moralement par les Jeux.



JO 2016 : décès brutal du kiné de l'équipe de France de tennis
Le kinésithérapeute de l'équipe de France de tennis est décédé « brutalement », ce vendredi à Rio. Le président du Comité national olympique et sportif français, Denis Masseglia, a annoncé la nouvelle sans s'étendre plus sur la mort du praticien qui accompagnait les Bleus depuis 2014.

« Patrick Bordier est décédé brutalement cet après-midi », a-t-il simplement expliqué au Club France en ajoutant : « Patrick Bordier était un ami et quelqu'un au service des athlètes. » Cette tragédie endeuille le tennis français déjà mal en point après des JO particulièrement éprouvants pour les sportifs et la Fédération tricolore.


La FFT prise à partie par les athlètes
La série noire a commencé avec l'élimination de la paire féminine Mladenovic-Garcia, le 6 août au premier tour de la compétition. Outre la défaite des championnes en titre de Roland-Garros, le plus dur dans cet échec a été la polémique lancée par Mladenovic qui a ouvertement critiqué le manque de préparation de la Fédération, qui ne leur a pas permis à elle et à sa coéquipière de bien préparer leur première rencontre du tournoi. D'après la joueuse, la FFT ne les a pas prévenues qu'elles n'avaient pas le droit de jouer dans des tenues différentes et elles ont dû trouver à la dernière minute des tenues d'appoint. Un petit détail logistique qui aurait déstabilisé les sportives de haut niveau. Après sa défaite contre la modeste paire japonaise, Kristina Mladenovic s'en est donc pris à la Fédération sur Twitter en déclarant : « Merci à notre FFT si incompétente pour nous avoir gâché ce moment de sport si important dans nos carrières respectives».

Si Arnaud Di Pasquale, le directeur technique national de la FFT, en a voulu à la joueuse qui a « énormément [manqué] de respect à la Fédération », ce n'est pas le seul scandale qui a émaillé la participation des Français à ces J.O. Peu après avoir été battu par l'Italien Fabio Fognini au deuxième tour du tournoi olympique, Benoît Paire a été prié de « faire ses valises » pour avoir bafoué les règles du groupe France. Dans les médias, Arnaud Di Pasquale a évoqué « plusieurs recadrages et pas mal de manquements au fonctionnement de l'équipe » en détaillant : « On l'a très peu vu. Il a clairement fait sa vie. Il n'était pas là, ça ne peut pas être toléré. On ne peut pas débarquer à n'importe quelle heure et faire ce qu'on veut, quand on veut. Il voulait faire ça à sa manière. Mais il y avait un règlement. » Benoît Paire, qui avait visiblement choisi de passer ce séjour carioca avec sa compagne la chanteuse Shy'm, s'est par la suite déclaré « content de partir », lâchant au passage un petit commentaire cinglant : «Les JO, ce n'est pas comme on le croit. La Fédération, ils sont inexistants».


Une série de contre-performances
Outre ces incartades, le tournoi olympique aura été marqué par de nombreuses déceptions sportives pour les Français. En double, les paires masculines Mahut-Herbert et Tsonga-Monfils n'ont pas fait mieux que leurs homologues féminines, en étant éliminées dès le premier tour. Une véritable surprise pour les tennismen qui pouvaient légitimement rêver d'un podium et qui ont été sortis par des challengers. Les doubles mixtes n'ont pas eu tellement plus de chance puisque les duos Garcia-Mahut et Mladenovic-Herbert n'ont pas dépassé le premier tour. Et cette fois, ça n'a pas été la faute des maillots.

En simple, la compétition a aussi été particulièrement cruelle pour les athlètes tricolores très vites sortis de jeu. Chez les femmes, Kristina Mladenovic, Caroline Garcia et Alizé Cornet n'ont pas dépassé le second tour. De leur côté, les garçons du tennis français ont fait à peine mieux. Jo-Wilfried Tsonga s'est incliné dès le premier tour face au Luxembourgeois Gilles Müller. Gilles Simon a, lui, été sorti en huitième de finale par Rafael Nadal, tandis que Gaël Monfils a perdu en quart contre le Japonais Kei Nishikori.

Le décès de Patrick Bordier vient donc clore d'une terrible manière l'aventure brésilienne des Français. Avec ce deuil, ces contre-performances et ces polémiques, le groupe tricolore risque d'avoir besoin de beaucoup de temps pour se reconstruire moralement après les Jeux.

lepoint.fr

Samedi 13 Août 2016 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter