JO Londres: le Sénégal et les autres équipes africaines peuvent prendre le Nigéria comme modèle

Le Nigéria, champion olympique en 1996 et finaliste en 2008 n’est pas présent à Londres pour tenter la passe de trois, mais les quatre représentants africains - Maroc, Egypte, Gabon Sénégal - n’ont pas l’intention de faire de la figuration. Leur premier objectif sera de sortir de la phase de poules. Au-delà, tous les rêves seront permis.



JO Londres: le Sénégal et les autres équipes africaines peuvent prendre le Nigéria comme modèle
En football, l’Afrique a connu son heure de gloire olympique en 1996 lorsque un  Nigéria  au fait de son art avait remporté la médaille d’or en battant en finale les grands favoris argentins. Les Super Eagles furent imités quatre ans plus tard  à Sydney par des Lions Indomptables vraiment indomptables. En 2004 à Athènes et en  2008 à Pékin, le continent noir n’a pas pu renouveler ces formidables exploits même si le Nigéria  a  de nouveau réalisé un super parcours  dans la capitale chinoise en ne s’inclinant qu’en finale face à l’Argentine (0-1), après avoir écarté une belle équipe de Côte d’Ivoire (2-0) en quarts de finale.  Les Jeux de Londres s’annoncent difficiles pour les Africains. Aucune sélection engagée dans la compétition ne dégage l’assurance et la puissance du Nigéria et du Cameroun en leur temps. Toutefois, à la lecture de la composition des groupes, un ou deux coups d’éclat restent possible.
Dans le groupe A, le Sénégal aura une belle carte à jouer. Hormis la Grande-Bretagne qui aura l’avantage du terrain, les coéquipiers de  Papa Camara peuvent passer l’obstacle émirati et poser des problèmes à  l’équipe d’Uruguay, même si elle est renforcée par Edison Cavani (Naples) et Luis Suarez (Liverpool), des stars de dimension mondiale. Les matchs de préparation des Lionceaux de la Teranga (victoire contre la Suisse et l’Espagne)  laissent de belles espérances.
 
 Il y a à peine quelques mois, les  Gabonais  n’attendaient pas leur équipe à pareille fête. Mais un tournoi pré-olympique exceptionnellement réussie au Maroc  en décembre 2011 a permis aux partenaires du talentueux attaquant Pierre Aubameyang de séduire l’Afrique du football. En attendant de s’ouvrir les portes du monde. Pour ce faire, le Gabon  devra  se montrer à la hauteur d’une adversité redoutable dans le groupe B. La Corée du Sud, vainqueure 3-0 du Sénégal en match de préparation, fait partie des outsiders du tournoi. Mais la Suisse, dont la dernière participation aux JO remonte à 1928, paraît à la portée des Champions d’Afrique espoirs. Quant au Mexique, meilleure équipe d’Amérique centrale, son niveau ne semble pas vraiment au dessus de celui du Gabon. Toutefois, les derniers résultats des coéquipiers du buteur Marco Fabian ont laissé apparaître une certaine solidité ( victoires contre la Grande-Bretagne, la Turquie, les Pays-Bas  et la Bielorussie).
 
Dans le groupe C, l’Egypte aura le Brésil. pour redoutable adversaire. Les cariocas sont toujours en  quête d’un premier titre olympique et, pour eux, cela passe par un sans faute lors du tour principal.  Du coup, en cas de défaite  face aux Sud-américains, les hommes du sélectionneur Hany Ramzy devront assurer leur qualification en glanant le maximum de points (6) face à la Bielorussie et à la Nouvelle-Zélande. Une mission à la portée d’une formation renforcée par trois talentueux cadres de l’équipe A, en l’occurrence les attaquants  Mohamed Aboutreika, et Emad Meteeb et le défrnseur  Ahmed Fathi.
 
Enfin, dans le Groupe D, le Maroc a tiré un sacré tiercé. L’Espagne paraît intouchable, car les espoirs ibériques rêvent d’imiter leurs aînés, sacrés il y a quelques semaines champions d’Europe. Quant au Japon et à la Hongrie, sans être géniales, elles demeurent des équipes solides et habituées au plus haut niveau. Mais après avoir raté le Mondial sud-africain en 2010, le football marocain a une folle envie de briller au niveau olympique. Il en a les moyens, avec des joueurs pétris de talent à l’image du défenseur Omar El Kaddouri ou du milieu de terrain de la Fiorentina, Houssine Khardja.
 
 
 
 
 
LES GROUPES
 
Groupe  A
 
Grande Bretagne , Sénégal, Emirats arabes unis, Uruguay
 
Le calendrier
 
26 juillet: Grande Bretagne- Sénégal; 29 juillet : Sénégal-Uruguay; 1er août:  Sénégal – Emirats arabes unis
 
Groupe B
 
Gabon, Corée du Sud, Suisse, Mexique
 
Le calendrier
 
26 juillet : Gabon – Suisse ; 29 juillet : Mexique – Gabon ; 1er août: Corée du Sud – Gabon.
 
Groupe C
 
Egypte, Brésil, Bielorussie, Nouvelle-Zélande.
 
Le calendrier
 
26 juillet: Brésil – Egypte ; 29 juillet:Egypte – Nouvelle-Zélande; 1er août : Egypte – Bielorussie.
 
Groupe D
 
Maroc, Espagne, Japon, Hongrie.
 
Le calendrier
 
 26 juillet : Hongrie –Maroc; 29 juillet: Maroc – Japon ; 1er août: Espagne –Maroc.
 
 
avec StarAfrica.com


Jeudi 26 Juillet 2012 - 14:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter