Jaaraf Youssou Ndoye: «s’il cherche des problèmes, ces affrontements ne sont qu’un avant-goût»

Le chef coutumier de Ouakam, Youssou Ndoye, réagit après les affrontements opposant des jeunes de sa localité aux forces de l'ordre. Mécontent, il accuse Mbackiyou faye de vouloir s’accaparer des 4 hectares 500 m² de terres, motif de la furie des Ouakamois.



Après les affrontements de lundi, opposant les jeunes Ouakamois et les forces de l’ordre, dûs à un problème foncier, l’intervention du Jaaraf Youssou Ndoye, a pu faire estomper les heurts. Mais d’après lui, le problème est loin d’être fini car : "notre sens des responsabilités nous recommandait le dialogue. Nous l’avons fait. Et, si l’on arrive à s’entendre, c’est mieux», déclare-t-il. Et de poursuivre : « Mbackiyou Faye ne possède rien ici, absolument rien. Nous lui avons juste concédé quelques terres par esprit de dépassement, mais les populations de Ouakam auraient dû me suivre dans ma position initiale, à savoir ne pas céder d’un pouce". 

Sur ce, il soutient que : "l’Etat du Sénégal avait fait une réquisition de ces terres à nos ancêtres. Ce qui est parfaitement dans ses prérogatives ; même s’il a besoin de nos pirogues, il peut les prendre et nous payer le franc symbolique", avant de souligner que  cinq (5) ans après cela, il doit les restituer aux ayants-droit.

Le Jaaraf d'assurer : "Nous n’allons pas nous laisser faire, informe le Jaaraf de Ouakam, qui soutient que s’il prend à son aise et refuse aux autres ce droit, c’est problématique. «Les quatre (4) hectares 500 de la discorde dont il est question ne font pas partie de ses attributions, c’est un deal (magouilles)".

De conclure: "Mbackiyou Faye veut augmenter ses terres, en plus de celles dont il dispose déjà. Mais au nom de quoi ?  S’il cherche des problèmes, ces affrontements ne sont qu’un avant-goût", dans un entretien accordé au journal Enquête.
 

Aminata Diouf(stagiaire)

Jeudi 28 Avril 2016 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter