Jackson : ruée au cimetière



Onze mille fans pourront assister à la cérémonie en hommage à Michael Jackson au Staples Center, et 6.500 autres seront invités à la suivre sur écran géant dans la salle voisine du Nokia Theater.(Photo: AFP)
Onze mille fans pourront assister à la cérémonie en hommage à Michael Jackson au Staples Center, et 6.500 autres seront invités à la suivre sur écran géant dans la salle voisine du Nokia Theater.(Photo: AFP)
Une imposante statue de Magic Johnson trône devant le Staples Center, dans le centre-ville de Los Angeles. Mais ce n’est pas pour le champion de basket-ball que des centaines de personnes affluent depuis ce week-end au pied de cette salle multisport, où évoluent les Lakers et autres clubs de la NBA. Posé au sol, un poster de plusieurs mètres de long, sur lequel danse une silhouette de l’autoproclamé «King of Pop», est noir de dédicaces et de messages d’adieux. C’est dans cette arène que Michael Jackson répétait son spectacle This is it, deux jours avant sa mort.

Trophée. C’est dire si le lieu est devenu symbolique pour ses fans. Les plus chanceux y entreront aujourd’hui pour assister à l’hommage funéraire qui lui sera consacré, après des funérailles dans l’intimité au Forrest Lawn Cemetery à Hollywood. Faute d’accès à son ranch californien, le Neverland, fermé au public jusqu’à nouvel ordre, la foule s’est approprié ce parvis à l’entrée du stade, pour en faire un lieu de recueillement et d’hommage. Comme sur Hollywood Boulevard, où l’étoile du speaker radio homonyme du chanteur mort disparaît sous un amas de fleurs, ou encore à l’entrée du domaine familial Jackson d’Encino. Dans l’attente de cette cérémonie, et faute de mieux, les fans font leurs adieux en ordre dispersé. Certains, comme Kenneth Simon, qui parle des cinq concerts de Michael Jackson auxquels il a assisté comme on parlerait d’un trophée, sont amers : «Nous avons tous besoin de le saluer une dernière fois, pas juste à quelques milliers ; le deuil ne peut se faire ainsi à la loterie, c’est indécent.» Ce cinquantenaire n’a effectivement pas eu la chance des 8 750 élus du tirage au sort organisé via Internet pour l’attribution des billets d’entrée au Staples Center.

Chacun des gagnants a obtenu deux tickets, et pour éviter la vente au marché noir, un bracelet inamovible posé au poignet. Seules 11 000 personnes assisteront au cérémonial dans le stade, les 6 500 autres suivront la retransmission sur écran géant dans une salle voisine. Pas moins de 500 millions d’internautes avaient tenté de se connecter ; en l’espace de deux heures, 1,6 million de personnes avaient pu s’inscrire.

Muselée. Pourtant, du programme de cette cérémonie on ne sait rien, si ce n’est qu’elle devrait durer deux heures. En tout cas, cet hommage ne sera pas un «show télévisé» et restera «discret», se contentent d’affirmer les organisateurs. De grands noms de la chanson devraient y célébrer la mémoire de Jackson. Ceux de Stevie Wonder et Aretha Franklin circulent, entre ceux de Diana Ross et Mariah Carey, Alicia Keys ou Lionel Ritchie. Difficile d’en savoir plus, l’information est muselée. Et la police de la ville sur les dents. La municipalité compare l’importance de l’événement aux Jeux olympiques de 1984. Plus de 700 000 visiteurs sont attendus. Les fans sans billets sont invités à rester chez eux et à se rabattre sur le petit écran, la retransmission live étant assurée par les grands networks américains.

Dans le cimetière où doit être enterré le chanteur, reposent de nombreuses célébrités hollywoodiennes. Michael Jackson rejoindra ainsi Walt Disney, Humphrey Bogart ou encore Marvin Gaye.
Source: Libération

Libération

Mardi 7 Juillet 2009 - 15:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter