Jacques Habib Sy se décharge sur Macky Sall et l'accuse sur marché de gré à gré



Jacques Habib Sy se décharge sur Macky Sall et l'accuse sur marché de gré à gré

Jacques Habib Sy, délégué général pour l'organisation de la Francophonie et son adjoint Pape Massène Séne, ont eu des « échanges de politesse ». Tout est parti d'une réponse livrée par Jacques Habib Sy, suite à une question de la journaliste Maimouna Ndour Faye sur le gré à gré accordé à Richard Attias dont la société à gagner le marché de la communication du prochain sommet de la Francophonie, alors que d'autres sociétés pourraient bien faire le travail.


Jacques Habib Sy de répondre que «c'est le président Macky Sall qui a donné le marché. Si vous en avez l'occasion, posez la question au Président » ! Cette réponse a mis Pape Massène Séne dans tous ses états. Ce dernier sert à son patron, devant les journalistes, « ce n'est pas responsable d'associer le Président à cette affaire ». Très énervé, il précise que c'est la signature de Jacques Habib Sy qui figure sur le contrat et qu'il doit donc assumer cela en fournissant les explications idoines.

Les personnalités qui étaient présentes ont tenté de justifier le gré à gré du fait de l'urgence et de l'aménagement d'un cadre de transparence. Il faut noter que Racine Talla et El Hadji Hamidou Kassé, pourtant, président respectif de la commission communication et scientifique, étaient absents, pour n'avoir pas été conviés à la rencontre.

Pour Richard Attias, si sa société a été choisie, c'est parce qu'il a le meilleur profil. « Les gouvernements et les entreprises donneurs d'ordre choisissent en toute autonomie et rationnellement » selon Attias. Le Français d'ajouter, « il s'avère que nous sommes parfois choisis grâce à nos références et je suppose, parce que notre expertise et notre expérience sur le terrain sont reconnues », selon l'Enquête.



Mercredi 8 Janvier 2014 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter