Jambars dans les missions onusiennes : Augustin Tine salue l’engagement du Sénégal.

Le Sénégal est un pays qui ne se dérobe pas quand il s’agit d’envoyer ses troupes dans le théâtre des opérations à travers le monde. Ce qui découle, selon lui, d’une longue tradition et de son engagement pour la sécurité et la stabilité en Afrique et dans le monde.



Les missions dans lesquelles le Sénégal a envoyé des troupes sont au nombre de 5. Ce qui fait que notre pays fait partie des Etats africains avec le plus de troupe à l’étranger. Cette posture est saluée par Augustin Tine, le ministre des Forces armées qui déclare que : « Notre pays, dès son indépendance, en 1960, a envoyé beaucoup d’éléments dans les opérations de maintien de la paix. Et à ce jour, nous avons 40 000 militaires sénégalais qui ont fait ces déplacements. Aujourd’hui, nous sommes sur 5 théâtres d’opérations extérieures avec les Nations unies ou avec la Cedeao».

 Augustin Tine qui faisait cette déclaration lors de la 5e  Conférence des ambassadeurs et des consuls généraux, s’est félicité de cette posture qu’il juge normale. Mais la présence des Jambars dans les théâtres des opérations nécessitent des moyens que le Sénégal ne rechignent pas pour autant à en envoyer.

Faisant état du degré d’engament de ses troupes, le ministre des Forces armées déclare : «Nous avons envoyé en République centrafricaine deux hélicoptères de combat et en Côte d’Ivoire deux hélicoptères de transport. C’est pour dire que notre pays est très engagé. Nous avons aussi acheté du matériel pour accompagner tous ces éléments qui sont en territoire extérieur».

Mais malgré les bonnes dispositions du Sénégal, il ne peut continuer d’envoyer ses troupes, même s’il est toujours sollicité car il faut parvenir à « allier la sécurité intérieure et celle extérieure ».
 
 

 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 11 Décembre 2015 - 14:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter