Jawad, le logeur de Saint Denis déféré devant la justice : « je suis dans la merde ».

Depuis l'assaut de la RAID à Saint-Denis, le visage de Jawad Bendaoud est devenu familier des internautes. Le jeune homme d'une trentaine d'années, qui hébergeait les terroristes, avait expliqué face caméra qu'il n'était pas au courant de la situation : "Un ami m'a demandé d'héberger deux de ses potes pour quelques jours. J'ai dit qu'il n'y avait pas de matelas, ils m'ont dit 'ce n’est pas grave', ils voulaient juste de l'eau et faire la prière. J'ai rappelé mon ami. Il m'a dit qu'ils venaient de Belgique".



Mis en ridicule sur Internet et notamment sur Twitter, il a été révélé que le profil de Jawad était un peu plus sombre. On apprenait ainsi que le jeune homme avait été condamné pour "coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner".
"IL ÉTAIT AU COURANT"
Ce mardi matin, à l'issue de six jours de garde à vue, Jawad Bendaoud vient d'être déféré et va être présenté à un juge dans la journée. Son amie Hayet, qui avait été interpellée en même temps que lui avant d'être libérée, s'est confiée devant les caméras de BFMTV et selon elle, "il était au courant" et rapporte les propos que lui aurait adressé Jawad : "Écoute, je suis dans la merde, c'est un pote il m'a dit de les héberger parce qu'ils revenaient de Belgique et qu'ils avaient besoin juste de se reposer et qu'ils avaient besoin juste d'un peu d'eau et de faire leurs prières". "Vu comment l'appartement était préparé, [Jawad] a quelque chose à voir. Il était au courant", a conclu la jeune femme.
source:closemag.fr

Dior Niang

Mardi 24 Novembre 2015 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter