« Je défie quiconque de m’apporter la preuve que la société ABS SA appartient à Karim Wade », Diassé



« Je défie quiconque de m’apporter la preuve que la société ABS SA appartient à Karim Wade », Diassé
Le co-prévenu de Wade-fils dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis persiste et signe. « ABS SA est ma société, mon bébé ». Toujours à la barre, Alioune Samba Diassé se dit actionnaire majoritaire d’ABS SA. Et de ce point de vue, il peut bien revendiquer la propriété de la société. « C’est moi qui l’ai créée il y a quatorze (14) ans. Je n’ai pas de connaissances d’actes où figurent le nom de M. Karim Meïssa Wade ».

 
Le présumé complice du fils du président sortant Wade, se dit par ailleurs à l’écoute du parquet spécial pour qu’on lui apporte la preuve qu’ABS SA appartient à l'ancien ministre des Transports aériens. Martèle-t-il, « j’ai servi le Sénégal. Je n’ai rien pris à mon pays. J’ai acheté les bus. Après service, quand on me paie 1600, l’Etat encaisse 1200 ». ABS SA continue l’exploitation au moment où sert Alioune Samba Diassé, il n’a aucune visibilité depuis deux (2) ans. « J’ai signé un contrat que j’ai exécuté et je suis payé par rapport aux termes du contrat », confie ce dernier. Sur ce point, Me Demba Ciré Bathily de dire : « Dans cet argent, qu’est-ce qui est illicite. Il a mis son argent, fait un prêt bancaire, acheté des bus que deux(2) sociétés au monde, font, fournit une prestation et l’Etat partage avec lui l’argent ». Pour le conseil de Karim Wade, ce n'est rien d’autre qu’une « sous-traitance imposée par l’autorité ».


Répondant présentement aux questions de défense, Alioune Samba Diassé indique n’avoir jamais vu l’administrateur provisoire d’ABS SA représenté par un certain M. Diouf dont il ne connait même pas le prénom. "Je n'ai aucune relation avec Karim", répète le co-prévenu qui charge: "Je ne suis ni prête-nom de Karim ni de Bibo Bourgi". 


Lundi 22 Septembre 2014 - 18:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter