"Je dois beaucoup à Giresse", Stéphane Badji



"Je dois beaucoup à Giresse", Stéphane Badji
L'ancien capitaine du Casa sports revient sur la désillusion de la dernière Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2015. Ce, pour pour dire qu'"en tant que compétiteur, j'étais personnellement déçu de ma prestation. Cela, je ne le cache pas. j'ai démarré la compétition en tant que titulaire, au second match quand je me suis subitement retrouvé sur le banc, le doute s'est forcément installé et cela s'est fait ressentir contre l'Algérie. Et ce match s'est avéré compliqué pour moi à l'image de toute l'équipe".


Selon Stéphane Badji sur le premier but que les "Lions" ont concédé, "il y avait inéluctablement un manque de communication entre Lamine Sané et moi. Cela m'a perturbé parce qu'on ne savait pas qui devait resserrer à droite ou à gauche". D'autant plus que souligne le néo sociétaire du club turc Istanbul BB: "Si on avait pu éviter ce déficit de communication, on aurait pu réussir un bon match". "Vous savez, il n'est jamais facile d'oublier une compétition pareille surtout quand on y prend part pour la première fois. ça a été vraiment un coup dur". Mais aujourd'hui, avec l'arrivée du nouvel encadrement technique, nous essayons de l'oublier même si on ne peut pas effacer le passé", marque Stéphane Badji.


Concernant Alain Giresse, le "Lion" de dire dans "Stades" qu'il doit beaucoup au prédécesseur d'Aliou Cissé au poste de sélectionneur de l'équipe nationale du Sénégal. En ce sens qu'il avait d'excellentes relations avec ce dernier qui reste le premier entraîneur à lui avoir fait confiance.


Mercredi 29 Avril 2015 - 09:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter