«Je doute de la loyauté de Toussaint Manga envers le PDS et Wade », Fatou Thiam

La benjamine de l’Assemblée nationale sort ses griffes. Celle qui se proclame présidente de la commission féminine de l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL), Fatou Thiam crache du feu. Elle ne rate pas le coordonnateur du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Oumar Sarr et Toussaint Manga qui n’est autre que le remplaçant de Bara Gaye qu’elle invite à « quitter » la tête de l’Union.



Fatou Thiam sur le nouveau bureau de l’UJTL dont elle ne figure, tient à préciser : « Il faut dire que cette démarche unilatérale a été décriée par le Président Abdoulaye Wade lui-même. En plus, ce bureau n’est pas légitime parce que Toussaint Manga, secrétaire général de l’UJTL par intérim, a été désigné en janvier 2014 or d’après nos textes l’UJTL devait être dissoute depuis juin 2014. Donc, Toussaint Manga n’est plus légitime », entame la responsable libérale qui enfonce le clou : « S’il se permet aujourd’hui pour des raisons politiciennes de changer de bureau, c’est parce qu’il n’a rien compris ».


«Je suis toujours présidente de la commission féminine », scande cette dernière qui égratigne le coordonnateur du PDS, Oumar qui selon elle « est en train de soutenir cette forfaiture, cette injustice. Mais nous allons continuer le combat. Le 8 février dernier, le frère secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade nous a reçus. Nous étions plus de 60 jeunes dans la salle et il a clairement dit qu’il voulait un bureau consensuel. Il faut qu’on apprenne que c’est la Démocratie… ».
 

Pire, accuse Fatou Thiam, Oumar Sarr « n’avait pas le droit de modifier un communiqué de Me Abdoulaye Wade. C’est extrêmement grave. Il a remis en cause les propos de Me Wade. S’il continue sur cette lancée, nous allons finir par le récuser comme coordonnateur du PDS. Oumar Sarr n’a pas le droit de diviser les jeunes. Son rôle, c’est de fédérer la jeunesse ». « Le véritable combat, c’est de voir comment faire pour libérer nos otages politiques », recadre la députée  qui attaque Toussaint Manga. Contre qui, elle balance grave.


Car selon elle, le constat est là : « Il ne peut pas diriger l’UJTL. Il faut dire que je doute de sa loyauté envers le PDS et Me Wade. Parce que lors des investitures pour les élections législatives de 2012, Toussaint Manga avait récupéré son dossier pour le remettre à Abdoulaye Baldé de l’UCS (Union des Centristes du Sénégal) pour être investi sur la liste « Bokk Gis Gis ». Pour Fatou Thiam : « C’est une évidence, quand on est incapable de diriger, quand on est un leader contesté, je pense que la meilleure manière de rendre service à son parti, c’est de quitter ». Dans une interview accordée à «l’Observateur », la responsable libérale de dire qu’elle «peut être candidate du PDS » en vue de la présidentielle de 2017. 


Samedi 14 Février 2015 - 12:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter