"Je garde une dent contre Modou Diagne Fada", Farba Senghor



"Je garde une dent contre Modou Diagne Fada", Farba Senghor
Le chargé de la propagande du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) persiste et signe: «Je peux apporter les preuves de tout ce que j’ai dit ». Et qu’entre Modou Diagne Fada et lui : «Le reste, ce sera au Tribunal » parce que n’ayant « pas encore reçu de citation ou de sommation ». Mais selon le responsable libéral, la question qu’il faut se poser, c’est à qui profite cette situation ? « Elle ne profite qu’à Macky Sall » répond Farba Senghor qui trouve «bizarre de voir que depuis quelques temps, beaucoup de partis sont victimes de situations assimilables à du sabordage ».

 
« On dirait que Macky Sall manœuvre pour saborder les différents partis et aller tranquillement à la prochaine élection présidentielle », tranche l’ancien ministre sous Wade qui va plus loin. « Nous avons noté que lors des conseils des ministres décentralisés, Macky Sall a eu à rencontrer certains de nos responsables et à leur donner de l’argent, tout cela en vue de démanteler notre parti », scande-t-il dans « l’Observateur ». Pour Farba Senghor, en ce qui concerne les signataires du fameux mémorandum, «il faut qu’on laisse la procédure » entamée par la commission de discipline.



Modou Diagne Fada et Cie «sont libres de dire ce qu’ils veulent; l’essentiel, c’est que nous avons un conseil de discipline qui est bien dans les statuts du parti et qui travaille selon les règles définies. Ils sont libres de déposer des plaintes, cela n’engage qu’eux ». Le chargé de propagande du PDS n'en a pas encore fini avec Fada car dit-il: "Je garde une dent contre lui, c'est clair. Tout le monde a vu ce qu'il m'a fait et à d'autres personnes également. Donc, je me bats pour la justice, ce que Fada est en train de faire, c'est de l'injustice. C'est lui qui a provoqué cette situation et il veut se présenter en victime, il n'est victime de rien du tout". 


Samedi 20 Juin 2015 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter