«Je ne sais pas si le Sénégal est sur les rails de l’émergence mais Ama… », Me Ndeye Fatou Touré



«Je ne sais pas si le Sénégal est sur les rails de l’émergence mais Ama… », Me Ndeye Fatou Touré
Jugé hier au Tribunal des flagrants délits pour voies de fait et violences sur un agent dans l’exercice de ses fonctions, Ama Baldé  a eu un véritable pool d’avocats parmi eux Me Ndeye Fatou Touré engagée par le patron de l’écurie « Boul Faalé », Mohamed Ndao dit Tyson pour défendre le Pikinois. Sa plaidoirie n’est pas passé inaperçue. « Je ne sais pas si le Sénégal est sur les rails de l’émergence mais Ama est sur les rails de l’émergence », dira cette dernière. Plaidant la clémence du fait que son client a reconnu les faits, invite le Tribunal à être cette « intelligence sans passion ». Et ainsi condamné Ama à une amende qui est aussi « une peine », selon les propres termes de la seule femme du pool d’avocats.
 

En lieu et place de la salle 6 lors de la première audience, c’est la salle 5 qui a abrité le procès du lutteur. Assiégée par le monde de la lutte, elle était pleine à craquer. Ce n’est pas Me Mbaye Jacques Ndiaye qui dira le contraire, lui qui a ouvert la porte et a vite rebroussé chemin en sifflant. La chaleur était aussi au rendez-vous.  A ce propos, formule Me Ndeye Fatou Touré : «C’est élémentaire, nous avons besoin de climatisation». 


Mercredi 8 Juillet 2015 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter