Jean Paul Dias du BCG: « Il n’y a plus de "Macky 2012" dans le gouvernement, ça, c’est une anomalie, je le dis clairement »

Jean Paul Dias n'est pas du tout content de la dernière sortie du président Sall qui n'avait pas était du tout tendre avec la coalition "Macky 2012" qui avait carrément envoyer Moustapha Niasse, Tanor Dieng et Cie de la mouvance présidentielle à la retraite en leur demandant de taire toute ambition politique durant les dix prochaines années pour permettre à leur mentor de dérouler son "Yoonu Yokkuté". Le père de Barthélèmy Dias qui défend Ibrahima Sall et Cie, juge anormal que les éléments de la dite coaltion ne figurent pas dans l'attelage gouvernemental. « Il n’y a plus de Macky 2012 dans le gouvernement, ça, c’est une anomalie, je le dis clairement », tonne-t-il tout en invitant le président Sall à les convoquer dans les plus brefs délais pour que "des discussions sereines aient lieu".



Jean Paul Dias du BCG: « Il n’y a plus de "Macky 2012" dans le gouvernement, ça, c’est une anomalie, je le dis clairement »

« Quand la coalition Macky 2012 demande 27% des postes, c’est tout à fait normal. Elle y a droit. Dans le premier gouvernement, il y a des éléments qui n’étaient pas de l’Alliance pour la République (APR) ni de Macky 2012, en général ce n’était même pas des chefs de parti, ce sont des gens qui avaient des mouvements. Quand ils sont entrés dans le gouvernement mais la coalition « Macky 2012 » n’a pas protesté au contraire, ils étaient plus ou moins satisfaits. Aujourd’hui, Il n’y a plus de « Macky 2012 » dans le gouvernement, ça, c’est une anomalie, je le dis clairement. Il n’est pas normal que le gouvernement qui doit mettre en œuvre le « Yoonu Yokkuté » ne comporte pas d’éléments de Macky 2012 », assène Jean Paul Dias allié du président Sall qui est loin d’en avoir fini.

« Lorsque la coalition a été ici, publiquement attaquée par un membre imminent de l’APR mais personne ne l’a recadré, c’est moi qui l’est recadré », sermonne le cadre de l’APR qui précise, « aujourd’hui, ce que je souhaite demander au président de la République, c’est que dans les délais les plus brefs, il convoque Macky 2012 et que des discussions sereines aient lieu. Ce qu’il ne souhaite pas entendre, il ne l’entendra plus. Qu’il rencontre ces gens et qu’il parle avec eux », à l’émission « Grand Jury » de la RFM.


Dimanche 11 Août 2013 - 14:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter