Jean Paul Dias : «la découverte de pétrole à l’origine des nombreux partis politiques»

La découverte de pétrole au Sénégal est à l’origine de la prolifération des partis politiques. C’est du moins la conviction de Jean Paul Dais. Le leader du Bloc centriste Gaindé (Bcg) qui participait hier au dialogue national a profité de cette rencontre pour se prononcer aussi sur l’absence de dialogue au sein de la coalition présidentielle.



Jean Paul Dias : «la découverte de pétrole à l’origine des nombreux partis politiques»
 «Depuis qu’on parle de pétrole au Sénégal, les partis poussent comme des champignons. Des gens qui ne devraient même pas en avoir en créent tous azimuts. Les soi-disant leaders poussent comme des champignons. Ce sont des gens puissants qui sont en Occident, qui sont à l’origine de toutes ces créations de partis politiques parce qu’il y a le pétrole et le gaz qui sont découverts. Donc je vous invite à avoir un esprit critique comme tout chef d’État », a-t-il soutenu.

Revenant sur le dialogue, le leader du Bcg déclare : «Nous sommes d’accord pour le dialogue national. Mais il est bon de dialoguer avec nous qui étions là quand la nuit était sombre. Monsieur le président, il faut dialoguer avec vos coalitions, vos alliés surtout ceux de la première heure. Parce qu’ils ont le sentiment que d’autres décident à leur place. C’est frustrant».

Jean Paul Dias qui doute du chiffre annoncé par le chef de l’Etat concernant le nombre de partis politiques au Sénégal invite ce dernier à instruire des investigations pour éclaircir cette zone d’ombre : «Il n’y a pas 267 partis politiques. Il faut élaguer la liste et je suis prêt à aider le ministre de l’Intérieur à faire le toilettage parce qu’il y a des partis politiques qui n’existent que de nom. Je peux citer : le PLS, CDP/garab-j, PAIM, et tant d’autres partis fantômes », se désole-t-il.

Ousmane Demba Kane

Dimanche 29 Mai 2016 - 13:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter