Jeudi de vérité pour Aïda Ndiongue et Cie



Saisie par les avocats de la responsable libérale, la Cour suprême est attendue aujourd'hui sur le dossier en cours depuis décembre 2013. En effet, dans les liens de la détention depuis plus d’un an, Aïda Ndiongue est loin de baisser les bras. Sa demande de liberté provisoire sans cesse rejetée, la dernière en date par la Cour d’appel, ses avocats ont fini par saisir la Cour suprême.

 
La défense d’Aïda Ndiongue ne veut rien de moins que l’annulation de toute la procédure. L’ancienne sénatrice a été placée sous mandat de dépôt en décembre 2013, pour escroquerie, faux et usage de faux portant sur 20 milliards. Avant que la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) du temps du Procureur spécial, Alioune Ndao ne se lance à ses trousses pour 47 milliards de F CFA. Accusations que récuse plus que jamais la responsable libérale. 


Jeudi 18 Décembre 2014 - 06:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter