Jogging, promenade quotidienne, blagues aux gardes pénitentiaires, les "joies" de Karim Wade à Rebeuss

Très inquiet pour leur fils Karim, l’ancien couple présidentiel que représentent Me Abdoulaye Wade et Viviane peut se rassurer. Le plus célèbre des prisonniers au Sénégal supporte bien les conditions de détention à Rebeuss. Il se promène tous les jours, fait du jogging. Mieux, il balance même des blagues aux gardiens pénitentiaires.



Jogging, promenade quotidienne, blagues aux gardes pénitentiaires, les "joies" de Karim Wade à Rebeuss
Incapable de justifier son immense patrimoine estimé à 694 milliards aux yeux du procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Alioune Ndao, Karim Wade a été cueilli chez lui par les pandores avant d’être placé sous mandat de dépôt à la Maison d’Arrêt  et de Correction (MAC) de Rebeuss depuis le 17 avril dernier. Trois de ses complices dans le cadre de la traque des biens mal acquis à savoir Bibo Bourgi, Mbaye Ndiaye et Abdou Diassé qui, loin de supporter les conditions de détention, ont été diligemment évacués au pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, à cause de leur piètre état de santé. 


Pas du tout malade, «l’ancien super ministre de la terre et du ciel» comme on le surnomme, Karim Wade a même le «moral au top» en prison, livre le journal, «L’As».



Ayant "célèbré" son quinzième jour en prison, hier, il ne rate aucune promenade quotidienne et profite même de son séjour carcéral pour se refaire la forme avec du jogging. Mieux, le fils de l’ancien président Wade, entretient de bonnes relations avec les gardes pénitentiaires auxquels il sert des blagues, précisent nos confrères.



Toutefois, en attendant que la commision d'instruction lui permettent d'autres visites, Karim wade ne reçoit que ses avocats. 


Jeudi 2 Mai 2013 - 17:12




1.Posté par Mame FALL le 03/05/2013 15:42
Nous n'en sommes que trop ravis, à condition que ce soit vrai.
Il est dommage qu'au 3 ème millénaire sur la base de la seule conviction d'un homme suffise à priver un autre homme de sa liberté. Oui tout Procureur Spécial qu'il est, avec le respect dû à son rang et que nous lui donnons il n'en reste pas moins un homme avec toutes les imperfections inhérentes à cette condition. Bon heureusement qu'il existe une commission d'instruction. Nous osons encore croire à la justice de notre pays.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter