Jour 1 de la 15e législature en France : La révolution "sans cravate" des Insoumis a marqué les internautes

Jean Luc Melenchon et ses alliés de "La France insoumise" ont marqué le premier jour de la XVe législature. Leur révolution "sans cravate" n'a pas laissé indifférent les internautes français.



Ils étaient les stars du Palais Bourbon mardi lors de l'élection du nouveau président de l'Assemblée nationale. Les députés de la "France insoumise" sont venus dans l'hémicycle comme la plupart de leurs collègues avec le code vestimentaire requis : ensemble costume. Mais pour marquer leur différence, ils ont tous omis exprès de mettre leur cravate. Certains médias sont allés jusqu'à qualifier ce geste de "premier coup d'Etat" de Jean Luc Mélenchon à l'intérieur de l'Assemblée nationale. 
Et c'est le journaliste Maxence Lambrecq d'Europe 1 qui a été l'un des premier à poster le fait inédit sur Twitter, comme pour lancer le débat.
  Et les internautes s'en sont donnés à coeur joie dans les commentaires. Si certains pensent que c'est juste une tentative de plus du président du groupe des "Insoumis" de se faire remarquer, d'autres trouvent le geste courageux et anti système. Par exemple, Fred H ne croit pas une seconde à la bonne fois de Mélenchon. Pour ce twitto, qui s'est distingué dans les commentaires du twett du journaliste d'Europe 1, c'est une énième mascarade pour tromper le peuple : Et comme pour lui répondre, Vanadiel salue le geste des députés FI et va jusqu'à traiter le code vestimentaire de l'Assemblée nationale de ridicule : Pour le député du Front National, Sebastien Chenu, qui a réagi sur la chaîne LCP, c'est juste une provocation "ridicule" Une source parlementaire du Huffington Post indique "qu'aucune disposition du Règlement de l'Assemblée ne concerne la tenue des députés. L'instruction générale du Bureau fixe seulement des règles pour la tenue du public en séance". Par précision, les "Sans-culottes" (auxquels se réfère Mélenchon)sont les ancêtres des prolétaires. Le terme désignait tout homme qui ne porte pas la culotte courte avec des bas, ce qui était au XVIIIe siècle le costume ordinaire des nobles et des bourgeois.

AYOBA FAYE

Mercredi 28 Juin 2017 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter