Journée Caritas 2014 : Mgr Jean Pierre Bassène appelle à un engagement ferme en faveur d’une bonne redistribution des richesses du pays

Le Journée Caritas qui sera célébrée le dimanche 16 mars dans l’Archidiocèse de Dakar, s’inscrit dans le cadre de la campagne mondiale sur le droit à l’alimentation adéquate et nutritive, lancée au niveau national, au mois de novembre dernier à Kaolack. Dans son message à l’occasion de cette journée, Mgr Jean Pierre Bassène, Président de Caritas Sénégal, appelle à un engagement ferme en faveur d’une bonne redistribution des richesses du pays. Il écrit : « Nous croyons que tout homme est une image sacrée de Dieu et mérite de mener une vie digne dans un environnement socioéconomique, inspiré des principes de l’amour, de la compassion et de la justice sociale. Refusons donc d’humilier cette image, quel que soit notre niveau de responsabilité et cela, par un engagement ferme à procéder à une bonne redistribution des richesses du pays, mis à notre disposition pour l’épanouissement de tous et pas de quelques-uns seulement. »



Journée Caritas 2014 : Mgr Jean Pierre Bassène appelle à un engagement ferme en faveur d’une bonne redistribution des richesses du pays
Voici l’intégralité de son message.
 
Le plaidoyer pour un éveil des consciences de tous et particulièrement des leaders politiques, économiques et religieux, sur la perception de l’accès à une alimentation adéquate, comme un droit de l’homme, constitue l’objet de notre mobilisation de ce jour que je considère comme un temps fort d’espérance pour les pauvres.
 
Evêque et Président de Caritas Sénégal, chargé de veiller à ce que dans la poursuite de sa  mission,  Caritas s’engage pour la défense et le respect de la dignité humaine, je me joins au pape François pour  saluer cette belle initiative de Caritas internationalis, comportant une dimension de foi qui nous interpelle tous, en tant que croyants.
 
Nous croyons que tout homme est une image sacrée de Dieu et mérite de mener une vie digne dans un environnement socioéconomique, inspiré des principes de l’amour, de la compassion et de  la justice sociale. 
Refusons donc d’humilier cette image, quel que soit notre niveau de responsabilité et cela, par un engagement ferme à procéder à une bonne redistribution des richesses du pays, mis à notre disposition pour l’épanouissement de tous et pas de quelques-uns seulement.
 
Dieu, après avoir créé le monde, vit que tout était beau. Par notre engagement quotidien en faveur du travail décent, de la discipline et de la justice sociale, continuons à bâtir un Sénégal beau, sans malnutris,  et surtout sans enfants qui meurent de faim ou de malnutrition. 
 
Le non accès à une alimentation adéquate régulièrement, constamment et sans restriction est douloureux pour un humain et demeure un mal inacceptable devant Dieu à qui nous devons rendre compte tous les jours de nos contrats sociaux.
  • Lekka bu bax te doy, nexna ci yow, war na ma it, man mi gnakka, ndege nit la. Nittel bok te gestu ma.
Je porte la campagne dans ma prière afin qu’elle contribue à faire respecter la dignité humaine dans notre pays et à réduire la pauvreté et le nombre de malnutris autour de nous.
 
« On t’a fait savoir homme ce qu’il faut faire, rien d’autre que d’aimer avec tendresse, d’accomplir la justice et de marcher humblement avec ton Dieu » (Mi 6,8)
 
Mgr. Jean-Pierre BASSENE

Sedicom

Jeudi 13 Mars 2014 - 17:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter