Journée des casques bleus : Ban Ki-moon salue le sacrifice des soldats morts dans les missions onusiennes

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué mardi le ‘’sacrifice’’ des soldats morts dans les missions de paix onusiennes et appelé au renforcement des partenariats internationaux afin de ‘’donner espoir à des millions de personnes à travers le monde’’.



Journée des casques bleus  : Ban Ki-moon salue le sacrifice des soldats morts dans les missions onusiennes
La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies est célébrée ce mardi. Elle a été décidée, en 2002, pour rendre hommage ‘’à tous les hommes et les femmes qui servent dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies’’.

Au total, 120 000 Casques bleus servent dans 17 missions basées dans des régions du monde extrêmement instables et dangereuses, selon les Nations unies, citée par l’Agence de presse sénégalaise (APS).

En 2011, 112 hommes et femmes ont perdu la vie au service de la paix. De janvier à avril, 27 sont morts en service commandé.

‘’Aujourd’hui, nous célébrons la mémoire des plus de 2 900 Casques bleus qui ont trouvé la mort pendant le service au fil des ans, et nous nous engageons à poursuivre leur objectif, à savoir ramener la stabilité dans les pays ravagés par la guerre’’, a dit Ban, dans son message.

Les activités commémoratives de cette journée se tiennent au siège de l’ONU à New York, ainsi que dans les opérations de maintien de la paix des Nations Unies et dans les bureaux à travers le monde, selon la même source.

Les soldats de la paix - 112 militaires, policiers et civils - qui ont perdu leurs vies à la suite d’actes hostiles, d’accidents et de maladies en 2011 alors qu’ils servaient dans l’Organisation des Nations Unies, recevront à titre posthume la médaille Dag Hammarskjöld, lors d’une cérémonie au siège de l’ONU.

Cinq Sénégalais figurent parmi eux : le Major Laurent François Diouf, mort au Libéria, le civil Assane Sadio, qui a péri pendant le déploiement de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, le caporal El Hadji Youssou Seck décédé alors qu’il servait dans la mission ONU-UA au Darfour, au Soudan ; l’Officier de Police Mamadou Touré qui a péri au Darfour, et Ahmédou El-Bécaye Seck, qui a perdu la vie en RDC.

Pour Ban Ki-moon, ‘’les soldats qui ont péri étaient originaires de nombreux pays fournissant des contingents, rappel bouleversant que le maintien de la paix repose sur une alliance mondiale’’.

‘’Actuellement, 116 États membres fournissent des contingents et des effectifs de police pour les opérations des Nations Unies. Ce chiffre montre indéniablement que les pays du monde entier font de plus en plus confiance aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies pour assurer la sécurité collective’’, a dit le SG de l’ONU.

Avec l’APS


Mercredi 30 Mai 2012 - 02:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter