Journée mondiale contre la drépanocytose : les malades fustigent l’Etat dans…

C’est ce 19 juin qu’est célébrée la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose. Mais la gestion de cette maladie par les pouvoirs publics est déplorée par l’Association des personnes atteintes de cette maladie, qui est la première héréditaire en Afrique en termes de personnes touchées.



Journée mondiale contre la drépanocytose : les malades fustigent l’Etat dans…
Les autorités sénégalaises ne sont pas en mesures de définir une politique capable de prendre en charge les drépanocytaires. C’est l’avis de Magaye Ndiaye, le président de l’Association sénégalaise de lutte contre la drépanocytose. Selon lui, les personnes touchées par cette maladie sont souvent laissées à elles-mêmes, malgré le coût de plus en plus élevé que nécessite son traitement.

«Par rapport à la réalité sur le terrain, nous, nous sommes des acteurs et on se rend compte que depuis 13 ans que cette association existe, on ne peut pas voir une action qui prouve que le ministère est en train de faire des choses pour les drépanocytaires. La seule chose qu’on retrouve sur le terrain, c’est qu’il y a de plus e plus de malades, de manque de moyens, la maladie coute de plus en plus chère et il y a aussi un manque criard de structures capables de recevoir les patients », déplore M Ndiaye.

La drépanocytose est une maladie du sang. Sa particularité c’est qu’elle ne touche pratiquement que les populations noires. Le thème choisi cette année pour la célébration mondiale de lutte contre cette maladie est : «La jeunesse et la drépanocytose», avec comme sous-thème : «Former pour mieux lutter». 

Ousmane Demba Kane

Dimanche 19 Juin 2016 - 10:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter