Journée mondiale de lutte contre la tuberculose: 13166 cas enregistrés en 2016 au Sénégal



La journée mondiale de lutte contre la tuberculose sera célébrée, ce vendredi. En prélude de ladite célébration, le Ministère de la Santé et de l’Action sociale communique sur la «maladie infectieuse la plus meurtrière au monde», selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
La maladie infectieuse la plus meurtrière au monde
L’OMS a indiqué qu’en 2015,  avec 10,4 millions de personnes qui ont contracté la maladie,  1,8 million en sont décédées. La tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde. Plus de 95% des décès sont survenus dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.
 
 
Situation du Sénégal
Le programme national de lutte contre la tuberculose (PNT) est une réponse de l’Etat à la pandémie tuberculeuse. La lutte contre la tuberculose, figurant parmi les priorités définies par le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Au Sénégal, les derniers chiffres ont révélé que 13166 cas toutes formes confondues sont enregistrés en 2016.  Quant au  taux de détection, il est passé à de 65 % contre un taux de  guérison de 88 %  et  le succès du traitement de 91%.

Une situation qui s’explique par le fait que bon nombre de malades interrompent le traitement de la maladie qui doit durer six (6) mois pour la tuberculose pulmonaire et 24 mois pour la forme multi résistante.

Selon une récente cartographie de la prévalence à travers le pays, Dakar est en tête suivi respectivement de Thiès, Diourbel, Saint louis,  Ziguinchor et Kaolack. Les autres régions ont des taux de prévalence qui varient entre 42 et 32 %. Seule la région de Matam a un taux de prévalence situé en deçà de 22 %.

Quant aux districts sanitaires, sur les 68 seuls 16 avaient atteint un taux de dépistage de plus de 70 % tandis que 7 districts sont entre 50 et 70 % en 2008. 

Il est bien heureux de constater cependant que le taux de guérison a atteint plus de 80 % dans les régions de Diourbel, Kaolack, Saint Louis et Thiès alors que des efforts restent à faire à Tambacounda. Le taux de guérison des malades est passé de 53 % en 2001 à 69 % en 2006 et de 72 % en 2007 dans au moins 13 centres et entre 70 % et 85 % dans 24 centres.

En dépit de ces résultats encourageants, le Sénégal renouvelle chaque année sa détermination  d’éradiquer la tuberculose d’ici 2030.
 
Au cœur de ce combat, le PNT qui vise à réduire de 75% le nombre de décès par rapport à 2015 et  de 95% le taux d’incidence de la tuberculose d’ici 2035.

Le plateau technique sanitaire a été relevé avec la disponibilité de nouveaux outils comme le Genexpert qui permet de détecter rapidement  les cas de multi résistance et de toutes les formes de tuberculose.  Plusieurs régions du Sénégal en l’occurrence Kolda, Kaolack, Thiès, Fatick, Diourbel et Dakar disposent  de ce puissant  appareil.

En sus de cela, l’unité de radiologie  mobile sillonne le pays pour mener des vastes campagnes de masse. L’accompagnement des malades et la gratuité du traitement sont autant d’atouts qui accélèrent les performances des districts sanitaires.

S’unir pour mettre fin à la tuberculose en ne laissant personne de côté
L’OMS mettra l’accent sur les efforts pour «Ne laisser personne de côté», avec des actions visant à lutter contre la stigmatisation, les besoins de santé de tous  ceux qui sont désavantagés, marginalisés ou  non couverts par le système de santé.

Cette année, les discriminations, la marginalisation et les obstacles à surmonter empêchent l’accès aux soins. A cela s’ajoute l’urgence de la prise en charge La tuberculose multi résistante (tuberculose-MR).


Jeudi 23 Mars 2017 - 01:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter