Judo-Mondiaux: Clarisse Agbegnenou sur le toit du monde, Pietri en bronze

Dans un remake de la finale de 2013, Clarisse Agbegnenou a pris une éclatante revanche sur l'Israélienne Yarden Gerbi, lors des Championnats du monde en Russie. Totalement dominatrice, elle a conclu la finale sur ippon après 2'35 de combat. Double championne d'Europe en titre, vice-championne du monde en 2013, la judokate d'Argenteuil devient championne du monde à seulement 21 ans. C'est la première médaille d'or de l'équipe de France à Tcheliabinsk. En -81kg, Loïc Pietri, champion du monde en titre, a su décrocher le bronze après avoir perdu en demi-finale, apportant une 4e médaille à la France, et la 3e en bronze. Alain Schmitt, battu par le Russe Nifontov, a échoué à conserver le bronze dans l'autre finale de repêchage.



Judo-Mondiaux: Clarisse Agbegnenou sur le toit du monde, Pietri en bronze
Elle avait gardé cette défaite en travers de la gorge. Depuis les Mondiaux de Rio de Janeiro, Clarisse Agbegnenou ne pense qu'à une chose: cette médaille d'or mondiale. Invaincue depuis le début de la saison, ayant conservé sa couronne européenne à Montpellier en avril dernier, elle avait tout fait pour y parvenir. Et après avoir vaincu sa compatriote Anne-Laure Bellard en demi-finale, elle a pu retrouver l'Israélienne Yarden Gerbi, celle qui l'avait dominée en Amérique du Sud voici un an. 


Pour cette revanche, la judokate d'Argenteuil n'a rien laissé au hasard. Dès l'entame du combat, elle s'est ruée sur son adversaire. Un premier yuko conquis après seulement 30 secondes, et tout le duel s'est poursuivi sur ce tempo. Finalement, c'est sur ippon qu'elle a conquis l'or mondial, après 2'35 de combat. Un véritable soulagement pour elle, qui a désormais l'or olympique dans le viseur. Ce sera en 2016, et la surdouée du judo tricolore, d'origine togolaise, rate rarement sa cible. Avant de venir en Russie, elle avait déclaré: "Franchement et honnêtement et sans  avoir le melon, je ne me vois pas ne pas être championne du monde cette année".


Sixième mondiale, Anne-Laure Bellard, vaincue par sa compatriote en demi-finale, n'est pas parvenue à conquérir le bronze. Opposée à la vice-championne d'Europe, Tina Trstenjak, la judokate de 32 ans n'a jamais pu poser sa garde sur une Slovène intenable et très agressive.  Pietri oublie l'or pour ramener le bronze Chez les hommes, après avoir raté une finale franco-française en s'inclinant en demi-finale, Loïc Pietri et Alain Schmitt sont partis à la conquête du bronze en repêchage. Déchu de son titre mondial qu'il avait ramené de Rio l'année dernière, Loic Pietri a su trouver les ressources pour conquérir de haute lutte ce bronze mondial. A 24 ans, le vice-champion d'Europe 2014 a dominé le Japonais Takanori Nagase, sur waza-ari. Les pénalités lui avaient coûté sa place en finale quelques minutes avant, et le Français a encore été pénalisé, à trois reprises, dans ce combat. Il a fini laborieusement le duel.


Alain Schmitt, déjà sanctionné pour non-combativité avant le terme de sa demi-finale qu'il menait, a vu s'envoler le bronze qu'il avait gagné l'an dernier. Opposé au Russe Ivan Nifontov, que Pietri avait battu en finale de poule, le Français a été dominé par son adversaire, et repart donc, à 30 ans, de ces Mondiaux sans médaille individuelle. C'est son vainqueur en demi-finale, le Géorgien Avtandili Tchrikishvili, qui est devenu champion du monde aux dépens du Canadien Antoine Valois-Fortier.
Franceinfo sport



Jeudi 28 Août 2014 - 15:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter