Justice / Médias : juges et journalistes autour d’un panel pour transcender les contentieux



«Le temps judiciaire n’est pas le temps médiatique. Le juge gère le secret de son instruction, le journaliste gère son scoop et ses audimats. Le rapport n’est donc pas facile, un rapport conflictuel». Le ton du panel Justice / Médias est donné. Ainsi à côté du dialogue politique, un autre dialogue celui de mettre le juge et le journaliste ensemble, se joue. Chose qui n’est pas facile.

Le ministre de la Justice le dira lui-même dans son discours d’ouverture des débats : «La rencontre d’aujourd’hui n’est pas chose facile, Justice et Médias» en ce sens que «la Justice travaille dans la durée et le secret, les journalistes, eux, veulent tout savoir et tout de suite…».

Dès lors, au-delà de s’accorder sur les mots-clés de la justice, «ces mots qui peuvent avoir des conséquences parce que pouvant conduire à la privation de liberté, à des condamnations parce qu’utilisés dans des circonstances qu’il ne faut pas», il s’agit de «concilier la légitime attente du citoyen d’une justice qui fonctionne en toute transparence, de s’exercer de manière à être comprise du commun des mortels donc du justiciable et le droit du public à l’information et la manière de protéger celui qui à faire avec la justice, le droit à une vie privée, le respect de la présomption d’innocence».
 
Dans cet ordre d’idées et partant du principe que «l’investigation du journaliste, par souci de transparence tout en contribuant à l’éclatement de la vérité, participe aussi au fonctionnement judiciaire, par exemple lorsqu’un délinquant utilise des moyens peu orthodoxes pour se soustraire à la justice est remis à la disposition de celle-ci grâce aux alertes», il est donc question de faire de ce panel «une étape marquante dans la couverture judiciaire au Sénégal et un tournant dans les relations entre le journaliste et le magistrat».

Soulignant un besoin de communication, la Directrice de Cabinet du ministre de la Justice met en avant l’interaction avec la presse pour atteindre les objectifs assignés.  Aminata Fall Cissé de préciser: «Les gens pensent que la justice, ce n’est que l’aspect pénal, ce sont les procès parce que c’est ce qui fait rire,…Mais la justice, il faut le relever, la justice est le régulateur de l’économie, si on ne prend pas en compte cet aspect-là, on risque d’aller vers des lendemains qui ne seront pas meilleurs. Il nous faut vraiment réfléchir sur ces questions-là,…».
 
Le Procureur de la République note des «dysfonctionnements résultant de violations». «Dans l’affaire Thione Seck où le procès-verbal était dans la presse au moment où moi-même je ne l’ai pas encore reçu à mon parquet. J’étais obligé sur certains points sur lesquels je n’avais pas le compte rendu d’appeler l’enquêteur…Parce que le problème, c’est que nous cherchons l’information mais anticiper peut nuire à la manifestation de la vérité. Quand certains éléments sortent dans la presse, les témoins se barricadent. Certains mis en cause qui savent que l’enquête va s’orienter sur eux, prennent l’avion… », explique-t-il.

Selon Serigne Bassirou Gueye, derrière le discrédit jeté sur la justice, la violation de la présomption d’innocence constitue le troisième dysfonctionnement.
 
Formulant une forte attente du vote du code de la presse qui va régler le problème de savoir qui est journaliste et qui ne l’est pas et du manque de formation des professionnels de l’information, la presse n’a pas manqué de formuler des recommandations telles que la désignation d’un porte-parole pour chaque juridiction, prévoir le journaliste dans le dispositif des salles d’audience, aménager une salle de presse au sein des Tribunaux, répertoire des contacts dans la Justice, atelier de renforcement des capacités des chroniqueurs judiciaires à Dakar et dans les régions surtout de l’association qui les regroupe,…

Et pour briser totalement la glace, il est question d’organiser un tournoi de football entre acteurs de la presse et ceux de la Justice. 


Dimanche 29 Mai 2016 - 01:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter