Justice: Souleymane Diawara, incarcéré depuis un mois, fait appel à Me Eric Dupond-Moretti



Incarcéré depuis le 9 avril (un mois ce samedi) à la prison des Baumettes, Souleymane Diawara a fait appel à un ténor du barreau, en la personne de Me Eric Dupond-Moretti, pour assurer sa défense, rapporte Le Parisien-Aujourd'hui en France, samedi.

Le défenseur de l'OGC Nice, 36 ans, est mis en examen pour «extorsion et tentative d'extorsion»  au préjudice d'un vendeur de voitures de luxe qui l'aurait escroqué et auquel il aurait envoyé une équipe de malabars pour récupérer de l'argent. Le journal souligne par ailleurs que le joueur n'a droit à aucune visite, ou presque. Mamadou Niang, l'attaquant d'Arles-Avignon, a fait une demande de parloir qui lui a été refusée.
 
«Il n'a rien à faire en prison»
 
Dans une déclaration à l'AFP,  Me Dupond-Moretti juge «cette histoire inacceptable», estimant que son client «n'a rien à faire en prison» alors qu'il présente «des garanties de représentation et qu'il a un travail». L'avocat va demander à nouveau la remise en liberté du joueur, refusée une première fois mi avril par la cour d'appel d'Aix-en-Provence.

«Les faits sont contestables et contestés. Et il a été victime, à au mois deux reprises, d'un aigrefin», argumente le célèbre pénaliste, déplorant que la justice n'ait pour le moment pas engagé de poursuites contre cet homme «qui a un casier long comme le bras».


Lundi 11 Mai 2015 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter