Kandia: Les fonds de campagne sèment la bagarre entre libéraux

Les libéraux de la communauté rurale de Kandia sont à couteaux tirés. A l’origine de leurs bisbilles les fonds de campagne du premier tour de l’élection présidentielle du 26 février. En effet les partisans de Dembo Diangana et ceux de Samba Gnary Mballo le coordonnateur du Pds et des Fal 2012 à Kandia ne se font plus de cadeaux. Les premiers nommés accusent l’actuel mandataire d’avoir dilapidé les fonds de campagne. Une accusation toutefois dégagée en touche par Ibrahima Baldé qui indexe plutôt les partisans de Dembo Diangana qui n’ont pas réussi à gagner dans leurs localités



Kandia: Les fonds de campagne sèment la bagarre entre libéraux
 Le deuxième tour de l’élection présidentielle est mal parti pour les libéraux de Kandia. En effet deux camps dirigés respectivement par Samba Gnary Mballo et Dembo Diangana  se regardent désormais en chien de faïence. A l’origine de ce bras de fer, les fonds de Campagne du premier tour  de l’élection présidentielle du 26 février dernier.
 
Selon Amadou Sabaly, porte-parole des partisans de Dembo Diangana, il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’actuel coordonnateur du PDS n’est pas l’homme qu‘il faut pour diriger Kandia. « Nous attirons l’attention de la direction du PDS sur les actes posés par l’actuel mandataire du Parti Samba Gnary Mballo  et qui ont failli faire  perdre le parti au premier tour. En effet, Samba  Gnary Mballo a travaillé  tout seul durant la campagne électorale. Et mieux, il  n’a pas bien géré l’argent mis à sa disposition. C’est pourquoi, nous avons perdu des bureaux de vote dans certains villages de Kandia. »,a –t-il fait savoir.
 
Pour lui, le parti doit prendre ses responsabilités en  l’écartant le plus rapidement possible. « Nous n’accepterons plus cet homme comme coordonnateur du parti à Kandia. En lieu et place nous demandons au parti de choisir Dembo Diangana comme coordonnateur qui sera assisté de Dicory Baldé de l’UJTL. Si maintenant le parti s’entête à  maintenir Samba Gnary Mballo , nous allons tout bonnement quitter le Pds. Pire encore nous allons voter pour l’opposition », a –t-il laissé entendre.
 
Ibrahima Baldé, membre de l’UJTL de Kandia,  par ailleurs porte-parole des proches de Samba Gnary Mballo lui, nie en bloc toutes ces accusations. Selon lui au  premier tour de la présidentielle, la campagne électorale  a été très bien menée. A l’en croire ils sont arrivés en tête avec 1768 voix contre 1318 voix pour le Rewmi. «    Si nous avons perdu quelque part, c’est dans les villages contrôlés par ces gens qui nous accusent alors qu’ils n'ont aucune preuve. ».
 
A l’en croire ces libéraux qui s’agitent ont été mis à l’écart parce que l’argent qu’ils ont reçu au premier tour a été très mal géré.  «Pour le deuxième tour nous avons écho que les financements seront partagés entre les tendances rivales. Nous disons niet et nous nous opposerons fermement.  Nous voulons que notre candidat Me Wade  gagne au deuxième tour. Et si par hasard  l’argent est partagé. Nous allons croiser nos bras ou battre campagne pour notre adversaire d’en face Macky Sall »,  a déclaré Ibrahima Baldé qui conclut « en tout état de cause, la balle est dans le camp de la direction nationale du parti qui doit prendre des mesures idoines pour éviter un débâcle dans cette localité rendue célèbre  par les bulletins blancs des locales de 2009 ».

Babacar Diouf (KOLDANEWS pour APPEL)
 


Mercredi 14 Mars 2012 - 16:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter