Kaolack : leur camarade Saliou Fall décédé en mer, les étudiants de l’université virtuelle se rassemblent

En brassards rouges ce mercredi, les étudiants de l’université virtuelle du Sénégal section Kaolack dénoncent les mauvaises conditions d’étude. Une déception totale qui justifie le décès en mer d’un des étudiants sur le chemin de l’émigration clandestine, selon eux. Le 20 juillet, ils ont décidé d’assiéger les espaces numériques ouverts.



Kaolack : leur camarade Saliou Fall décédé en mer, les étudiants de l’université virtuelle se rassemblent
Très remontés contre les autorités, ces étudiants étaient en rassemblement ce mercredi. Ils ont ainsi pris d’assaut l’espace numérique ouvert de Kaolack, munis de brassards rouges pour dénoncer les conditions difficiles de travail.

«Nous disons que nous avons le droit d’informer l’opinion. Cela fait trois (3) ans que nous sommes dans cette université et depuis ces trois (3) longues années, on a jamais été en contact, une seule fois avec un professeur», sert Serigne Bassirou Gueye. Et de marteler : «Nous n’avons aucune prise en charge médico-sociale, nous avons des problèmes techniques par rapport à nos ordinateurs. Il n’y a même pas de toilettes. En 2013, notre promotion en Droit était presque de cinquante (50) étudiants, aujourd’hui, il y en a que sept (7). Ce qui est anormal ».
 
Avant d’enfoncer le clou : «La plupart des étudiants sont devenus des conducteurs de Jakarta. En dehors des tablettes, ce sont maintenant des téléphones android, après ce sera des postes radios. C’est la politique de l’Etat, créer une institution sans mesures d’accompagnement. En ce qui concerne le wifi, le constat est là, aujourd’hui vous venez c’est Aïda, demain le code, c’est Penda,…Ils insultent les étudiants. Ce qui est déplorable, ils nous privent de wifi et vous rentrer dans leurs salles, ils regardent Wiri Wiri. On est dans quel système ? Nous sommes prêts à combattre jusqu’à notre dernier souffle».

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est le décès de leur camarade Saliou Fall aux larges des côtes marocaines. Ce dernier tentait de se rendre en Espagne à bord d’une embarcation de fortune. Ces camarades sont catégoriques, s’il a bravé la mort, c’est parce qu’il avait perdu tout espoir, relaie Sud Fm radio. 


Jeudi 14 Juillet 2016 - 00:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter