Karim Wade-Alboury Ndao: le dernier round ?



Renvoyés le 26 mars dernier à cette date du 9 avril, le célèbre détenu dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis et l’expert-comptable par ailleurs ancien administrateur provisoire de DPW, (société imputée à Wade-fils), soldent leurs comptes. Il s’agit des fameux 47 milliards de Singapour.
 

Alboury Ndao et Karim se retrouvent en effet. Le fameux compte de Singapour est à l’ordre jour du tribunal correctionnel de Dakar. Evoqué pas plus tard que le 26 avril dernier, le dossier avait été renvoyé à ce jeudi 9 avril. Un énième acte entre les deux (2) parties dans un long marathon judiciaire. Il faut le rappeler, cette affaire dans l’affaire a débuté en avril 2014 lorsqu’on a imputé à Wade-fils, un compte domicilié à Singapour et crédité à hauteur d’environ 47 plus précisément 46,880 milliards de F CFA. Après moult renvois, la défense de Karim a plaidé le 12 mars dernier.


Démontant le rapport d’Alboury Ndao qu’elle accuse de faux, usage de faux, escroquerie au jugement, Me Seydou Diagne et Cie réclament 47 milliards à la partie adverse représentait par Me El Hadji Diouf et Cie qui crient déjà victoire. Rappeler qu’évoqué par le président Henry Grégoire Diop de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) lors du verdict du 23 mars dernier, le compte de Singapour a été écarté des poursuites contre Karim condamné à six (6) ans de prison et 138 milliards d’amende. Détenu qui n'a jamais été extrait de sa cellule pour faire face à Alboury Ndao à la salle 3 du Palais de Justice.
 


Jeudi 9 Avril 2015 - 01:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter