"Karim Wade a fui les dépositions des témoins qui l'enfoncent", Me El Hadji Diouf



"On n'est pas dans une procédure de détournements de deniers publics pour que Karim Wade demande au ministre d'Etat, ministre de l'Economie et des Finances, Abdoulaye Diop s'il manquait 117 milliards dans les budgets de l'Etat. On ne parle pas de manquant et rien n'a été puisé. On trompe l'opinion, on est dans une procédure d'enrichissement illicite qui signifie que les biens détenus par la personne poursuivie dépasse de loin ce qu'il doit avoir compte tenu de son revenu', cogne l'avocat de la partie civile. 


Me El Hadji de marteler: "Les droits de l'hommiste qui ne défendent que leurs intérêts personnels se sont perdus dans les procédures en pointant du doigt le renversement de la charge de la preuve". Mais selon lui, "que Karim Wade boycotte ou pas, la partie civile est à l'aise". Car dit-il: "Ce  que tout le monde aura constaté, c'est que Karim Wade s'était présenté ces derniers jours, si ces avocats étaient à l'audience, ils seraient tous déboussolés parce que toutes les dépositions des témoins incriminent en enfoncent leur client". 


Me El Hadji Diouf dans les colonnes de "la Tribune", ne varie pas. Ce, pour assurer que la partie adverse serait impuissante devant le Directeur de l'Aviation Civile, Mathiaco Bessane qui parle de pressions faites par Karim ou devant Elimanel Diop de la société AHS qui dit avoir été recruté par Wade-fils...". 


Samedi 24 Janvier 2015 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter