: «Karim Wade doit être libéré immédiatement », Farba Senghor



L’ancien conseiller spécial du président Abdoulaye Wade, Farba Senghor a souligné que : « Karim Wade doit être libéré immédiatement et sans condition. Et ce, parce qu’il n’a commis aucune faute de gestion qui mérite sa détention. Les procédures utilisées par l’Etat, ne sont pas adéquates et sont des procédures qui violent les droits de Karim Wade. Cet arrêté des Nations Unies, déboute l’Etat du Sénégal et confirme sa détention arbitraire. On se désole du collectif des avocats de l’Etat qui ont précisé par des déclarations de l’Etat qu’ils ne s’attendaient pas à ce que le groupe des Nations Unis donne raison à l’Etat du Sénégal dans la mesure où, dit-il, il n’allait pas se dédire », assène le chargé de propagande du Pds.
 
L’ancien ministre de l'Artisanat et des Transports aériens dans le gouvernement de Cheikh Hadjibou Soumaré,  ajoute que : « Cet avis repose sur la déclaration universelle des Droit de l’Homme et sur le pacte international des Droits civils et politiques ».
 
Pour lui, le Sénégal doit comprendre qu’il doit se soumettre à ce système. L’Etat doit être responsable. Mais ici, on conçoit que nous sommes dans un Etat policier qui règle tout par la force, par la détention, par les agitations, par les interdictions de réunions. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) est illégale, moi, je ne la reconnais pas, et personne ne doit  la reconnaitre. La Crei a été ressuscitée par Macky Sall. Il a choisi les hommes lui-même qui sont assis là-bas. Et c’était pour emprisonner Karim Wade », charge Farba Senghor, interrogé par la Rfm.  


Mardi 2 Février 2016 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter