Karim Wade éventre les "relations suspectes" et "indignes de la justice" entre Antoine Diome et Coumba Diagne



Karim Wade éventre les "relations suspectes" et "indignes de la justice" entre Antoine Diome et Coumba Diagne

Karim Wade n'a rien changé de sa stratégie de défense. « Je ne réponds à aucun de vos questions », a-t-il, encore, servit aux juges de la commission d'instruction de la cour de répression et de l'enrichissement illicite. Elle l'avait convoqué hier pour « toute enquête et confrontation ».


Comme lors de la première édition dans le fond de son dossier, l'ancien ministre a fait une longue déclaration. Il dénonce des manœuvres, « manipulation, chantages et menace » du substitut du procureur spécial Antoine Diome.


Pire encore, l'ancien ministre de la Coopération Internationale Karim Wade a porté de graves accusations sur le substitut du procureur Félix Antoine Diome. Il soutient que « les relations entre la dame Coumba Diagne et le Substitut du Procureur Spécial Félix Antoine Diome qui échangeaient régulièrement par mails, déjeunaient dans des restaurants hôtels de la place, l'accueil et la conduite par le garde du corps et le chauffeur du Substitut du Procureur Spécial de la dame Coumba Diagne, lorsque cette dernière revenait de ces voyages ne sont pas des pratiques convenables dans la justice d'un pays ».



Jeudi 10 Avril 2014 - 11:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter