Karim et Cie dans l'antichambre de la Cour suprême: le miracle aura-t-il lieu ?

Wade-fils et ses conseils jettent leurs dernières cartes dans la bataille. Ce, pour obtenir la liberté provisoire. A l'instar de Karim, Mamadou Pouye de même qu'Aïda Ndiongue et Abdou Aziz Diop, alpagués pour leur part dans le cadre du fumeux Plan Jaxaay, sont à l'écoute de la Cour suprême.



Karim et Cie dans l'antichambre de la Cour suprême: le miracle aura-t-il lieu ?
Les conseils de Wade-fils, Mamadou Pouye, Aïda Ndiongue et Abdou Aziz Diop sur le pied de guerre, ce jeudi. Ce, peu après le verdict de la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite (CREI) contre Karim condamné à six (6) ans de prison et cinq (5) contre Mamadou Pouye. Placés sous mandat de dépôt depuis décembre 2013 dans le cadre du fumeux Plan Jaxaay, l'ancienne sénatrice sous Wade et son camarade du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) peinent à obtenir la liberté provisoire.


De même que l'ancien ministre d'Etat sous le règne de son père à qui la CREI a refusé le visa. Plus chanceux dans une moindre mesure, l'ami de Karim avait obtenu le précieux sésame. Mais le parquet spécial n'avait pas tardé à faire un pourvoi en cassation pour maintenir Mamadou Pouye à la Maison d'Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss.  La Cour suprême saisie sur la question, est attendue pour se prononcer, sert "l'As".


Jeudi 2 Avril 2015 - 11:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter