Karim se rebelle : il nargue Alioune Ndao et répète le geste même après l’interdiction du juge Henri Grégoire Diop



On ne s’ennuie pas au procès du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. C’est le moins que l’on puisse dire. Karim dans ses œuvres. Il manifeste des signes de désapprobation à l’endroit du Procureur spécial près de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), Alioune Ndao. Geste qui n’échappe pas au Président de la CREI. 


C’est ainsi que Wade-fils est convoqué à la barre et se voit remonter les bretelles. «Si vous voulez le faire, attendez que vous soyez en dehors de la salle», tance le Président Henri Grégoire Diop. Mais à son retour au box, Karim de refaire les mêmes signes. Il est à nouveau convoqué à la barre. Finalement il finit par présenter ses excuses à la Cour. 


Mardi 2 Septembre 2014 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter