Karim tombe à Singapour : la CREI annonce 47 milliards découverts dans un compte en banque

Il fait la une de presque tous les journaux. Karim Wade est tout simplement mal barré. Si dernièrement le brigadier-chef de Paris suivi 24 heures plus tard par le Procureur du Luxembourg ont livré leur rapport après des mois et des mois d’enquêtes pour dire le premier qu’aucune infraction ne pouvait être imputée à Wade-fils et le second qui a dû citer la presse pour lister les avoirs du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, il en est autrement en Asie particulièrement à Singapour. A quelques 24 heures de la fin de la seconde instruction lancée contre lui, la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) a notifié aux conseils de l’ancien ministre d’Etat sous le règne de son père, la découverte de pas moins de 47 milliards dans un compte bancaire ouvert en 2011.



Singapour a fini de livrer Wade-fils. La France  et le Luxembourg n’ayant rien donné, une commission rogatoire de la CI de la CREI découvre le pot aux roses en Asie notamment Singapour. Il s’agit d’un compte ouvert à l’Industrial and commercial bank of China limited/Singapore branch (ICBC/Singapour) au nom d’African handling service Guinée Bissau, une filiale de AHS qui a mis le clé sous le paillasson mais dont le propriétaire exclusif n’est autre que Karim Wade dans les liens de la détention depuis le 17 avril 2013 dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. A la date du 26 avril, le solde du compte ouvert en 2011était de 93.726.204 millions de dollars US soit plus de 45 milliards de F CFA. Une trouvaille qui intervient à moins de 24 heures du 16 avril de la fin de la seconde instruction lancée contre Karim à la suite de la découverte de 99 milliards de F CFA dans des comptes logés dans la Principauté de Monaco.


S’agissant des 45 milliards annoncés ce matin, on met en exergue les actions de l’administrateur de DP World, Pape Alboury Ndao qui serait parvenu à retracer la piste de Singapour à travers des initiales. Et la commission rogatoire ne manque pas d’enfoncer les deux présumés complices de Wade-fils au cœur de la seconde instruction à savoir Bibo Bourgi et Pape Mamadou Pouye ; de même que Tahibou Ndiaye, l’ancien directeur du cadastre dans les liens de la détention lui-aussi dans le cadre du recouvrement de deniers publics qui aurait reçu un versement d’un milliard, selon « libération ».  Une dernière évolution de Karim qui intervient 24 heures après l’annonce du retour de son père, le président sortant Wade qui sera à Dakar ce 23 avril. 


Mardi 15 Avril 2014 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter