Kébémer : «Abdoulaye Wade risque d’être déclaré persona non grata»

Il est loin le temps où Kébémer choyait son fils devenu président de la République. En effet, après la fronde lancée par Modou Diagne Fada et Cie, les «libéraux» se montrent de plus en plus divisés, poussant certains à aller jusqu’à menacer le Pape du Sopi de «persona non grata» dans cette ville.



Kébémer : «Abdoulaye Wade risque d’être déclaré persona non grata»
La sortie de Modou Diagne Fada risque de laisser de profondes séquelles au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds). En effet, dans leur département commun, partisans du président du Conseil départemental de Kébémer, et ceux de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade commencent à se jeter des pierres.
«La réaction de Fada est très surprenante. C’est un fils du département de Kébémer, localité où est né le Pds. La révolte ne devrait pas venir de lui. Il doit savoir que le Pds doit se concentrer sur ses détenus politiques, au  lieu de se battre». Ces propos sont de Samba Niaga Diané, le président de la commission jeunesse. Il fustigeait ainsi la posture adoptée par  le président du Conseil départemental de Kébémer.

Du coté des partisans de Fada, le discours est tout autre. Selon Mbaye Diagne, un proche du chef des députés libéraux, «ceux qui pense que Fada ne doit pas parler de la réorganisation du Pds n’ont rien compris. Le parti a besoin d’être restructuré. Abdoulaye Wade est les Secrétaire général national, et Oumar Sarr, le coordonnateur, lequel des deux est le plus légitime ?»

Pour la bonne santé du Pds dans le département de Kébémer, les responsables de ce parti ont intérêt à ce que le différend soit aplani entre Abdoulaye Wade et Modou Diagne Fada. Car les partisans des deux camps menacent de déclarer «persona non grata», le leader du camp opposé.
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 3 Juin 2015 - 09:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter