PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Kébémer : la LD exige la libération de Moustapha Ba et flingue le Cdt de la gendarmerie

Le litige foncier opposant la société SENEGINDIA aux populations de la commune de Diokoul Diawrigne suscite le courroux des membres de la Ligue démocratique (LD). En effet, la délibération du Conseil municipale de ladite commune qui attribue 1000 hectares à l’entreprise, qui est contestée par les habitants de cette localité, est à l’origine de la manifestation organisée par ces derniers. Manifestation au cours de laquelle, Moustapha Ba, membre du Bureau politique de la LD a été arrêtée à la base d’une plainte de la part de la société. Ce que dénoncent les camarades de Mamadou Ndoye.



Kébémer : la LD exige la libération de Moustapha Ba et flingue le Cdt de la gendarmerie
«Le jeudi 22 décembre 2016, le Secrétariat Permanent de la Ligue Démocratique a été informé de l’arrestation du camarade Moustapha Bâ Secrétaire général de la fédération de Kébémer et membre du Bureau Politique de la LD, suite à la contestation par les populations de la Commune de Diokoul Diawrigne de la délibération du Conseil municipal  du 23 juin 2016 approuvée par le représentant de l’Etat, en l’occurrence le sous-préfet de Ndande , le 07 août 2016 , affectant une superficie de mille (1000) hectares dans ladite Commune à la société SENEGINDIA », put-on lire dans le document du Secrétaire exécutif permanent (Sep) de la Ld parvenu à notre rédaction.

Le communiqué d’informer que cette arrestation découle simplement de la volonté des populations de riposter «face à la provocation» de la société qui a dépêché sur place, du matériel de construction le 21 décembre dernier alors que les populations s’étaient pourvues en justice.  

Et, raconte le document : «Face à cette opération de provocation inqualifiable, le collectif de défense s’est réuni pour décider des actions de riposte appropriées. En lieu et place d’une solution d’attente acceptable pour les deux parties, le commandant de la gendarmerie de Kébémer, suite à une plainte de la société SENEGINDIA, a mis aux arrêts le camarade Moustapha Bâ et cinq (5) autres membres dudit collectif».

Mais les camarades de Mamadou Ndoye ne comptent pas laisser passer cet affront, car, ils ont sommé le gouvernement d’intervenir pour arrêter cette spoliation mais aussi de procéder à la libération des habitants arrêtés et placés sous mandat de dépôt à Louga depuis le 23 décembre.

Ousmane Demba Kane

Lundi 26 Décembre 2016 - 08:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter