Kenya: l'incendie de l'aéroport de Nairobi n'aura pas d'effet majeur sur l'économie

L'incendie de l'aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, mercredi 7 août, a été très spectaculaire. Plusieurs bâtiments ont été détruits et dans un premier temps, l'aéroport a dû être fermé. Puis très vite, les autorités kenyannes ont autorisé la reprise des vols domestiques et du transport de marchandises. Les premiers vols internationaux sont attendus ce jeudi matin. L'économie kenyanne l'a quand même échappé belle car l'aéroport de Nairobi est son poumon.



Passagers en transit à l'aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi du fait de l'arrêt des vols en raison du grave incendie qui a ravagé les locaux le jeudi 7 août 2013. REUTERS/Noor Khamis
Passagers en transit à l'aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi du fait de l'arrêt des vols en raison du grave incendie qui a ravagé les locaux le jeudi 7 août 2013. REUTERS/Noor Khamis
L'incendie de l'aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi, mercredi 7 août, a été très spectaculaire. Plusieurs bâtiments ont été détruits et dans un premier temps, l'aéroport a dû être fermé. Puis très vite, les autorités kenyannes ont autorisé la reprise des vols domestiques et du transport de marchandises. Les premiers vols internationaux sont attendus ce jeudi matin. L'économie kenyanne l'a quand même échappé belle car l'aéroport de Nairobi est son poumon.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Jeudi 8 Août 2013 - 08:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter