Kenya: la ville de Mombasa confrontée à une insécurité croissante

Au Kenya, la sécurité ne cesse de se détériorer dans la ville côtière de Mombasa et la confusion règne sur l'identité des responsables. La police pointe tour à tour l’opposition et le mouvement shebab. Après deux fusillades et le meurtre d’une touriste allemande jeudi 24 juillet au soir, le deuxième en l’espace d’un mois, l’inquiétude dans la ville s’accroît.



Vue aérienne de Mombasa. © Victor Ochieng/Wikipédia
Vue aérienne de Mombasa. © Victor Ochieng/Wikipédia

La touriste allemande a été abattue à bout portant près de Fort Jesus, dans la vieille ville, non loin de là où a été tuée une Russe à peu près du même âge trois semaines auparavant. La sécurité à Mombasa s’est fortement dégradée et la confusion règne sur qui sont les responsables.

Dimanche dernier, un groupe d’hommes a tiré dans un quartier de Likoni, au sud de la ville, tuant quatre personnes. Des tracts ont été distribués affirmant qu’il s’agissait de venger les attaques contre les Kikuyu à Mpeketoni et de s’en prendre aux Luo et aux soutiens de Raila Odinga.

L'opposition accusée d'inciter la violence

Mardi soir, un bar de Majengo a été pris pour cible et deux personnes sont mortes. Si un commandant de police a évoqué les recrues shebab entraînées en Somalie et revenant au pays, le chef départemental, Nelson Marwa, a accusé l’opposition d’inciter à la violence afin de pouvoir blâmer le gouvernement, allégations que le mouvement démocratique orange a qualifié de honteuses.

Les agendas politiques se superposent à l’existence bien réelle de cellules terroristes sur la côte, risquant de fragiliser la stabilité à la fois politique et ethnique dans le pays. 

Source : Rfi.fr
 



Samedi 26 Juillet 2014 - 02:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter