Kenya: pillages dans le centre commercial après l'attaque terroriste

Alors qu’aucune information solide ne filtre de l’enquête en cours dans le mall Westgate à Nairobi, après l’attaque terroriste qui a duré plus de trois jours, des pillages sont rapportés. Des propriétaires de magasins ont été autorisés à examiner l’état de leurs biens et dénoncent des vols. Les regards se tournent vers l’armée kényane, qui a mené l’opération à partir de samedi soir.



Centre commercial Westgate de Nairobi, le 26 septembre 2013 après l'attaque. REUTERS/Presidential Strategic Communications Unit/Handout via R
Centre commercial Westgate de Nairobi, le 26 septembre 2013 après l'attaque. REUTERS/Presidential Strategic Communications Unit/Handout via R
Depuis le week-end dernier, l’accès du centre commercial a été ouvert aux propriétaires de magasins et de voitures encore garées dans les parties des deux parkings n’ayant pas été détruites.
 
Certains ont d’abord eu une bonne surprise. Leur magasin n’a pas été détruit. Mais ils se sont ensuite aperçus que les produits de valeur avaient disparu. Ordinateurs portables, téléphones mobiles...
Une photo circule sur les réseaux sociaux et les médias : elle montre une bijouterie qui n’a plus que des étalages vides. Une personne venue récupérer sa voiture, et qui souhaite garder l’anonymat, nous a montré une vidéo où l’on voit que les portes vitrées de nombreux magasins ont presque toutes une vitre sur deux entièrement cassée, comme pour permettre le passage d’individus.
 
Les soupçons pèsent fortement sur les soldats de l’armée kényane. Le ministre de la Sécurité Joseph Ole Lenku a affirmé que les autorités prenaient ces accusations très au sérieux, et que toute personne coupable de tels actes serait punie. Mais il n’a pas précisé si des soldats avaient été arrêtés depuis que les commerçants se sont plaints.


Source : rfi.fr


 

Dépéche

Mercredi 2 Octobre 2013 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter