Keur Massar-Alassane Ngom peut continuer la campagne : le Procureur classe son dossier



Suite et peut-être fin des échauffourées de Keur Massar où des coups de feu ont été tirés, faisant intervenir la gendarmerie. Pointé du doigt et placé en garde-à-vue depuis les événements de samedi, Alassane Ngom de « Vision Alternative Sénégal » finalement hors de cause. Le procureur a classé son dossier. Sa campagne continue donc. Cela faisait la une des journaux, hier mardi. A l'image des autres parties du pays, Keur Massar tombe sous la violence. Des coups de feu ont été tirés, faisant intervenir la gendarmerie. Le candidat à la mairie sous les couleurs de « Vision Alternative Sénégal », Alassane Ngom est pointé du doigt. Depuis lors en garde-à-vue à la gendarmerie de la localité. Le candidat a été déféré hier. Et sur les deux chefs d’inculpation à savoir d’attroupement armé et trouble à l’ordre public, le Procureur livre « l’As », a classé sans suite le dossier. Selon des sources proches, Alassane Ngom a été surpris samedi dernier vers 01 heure du matin, dans les locaux de la mairie, procédant à des affichages.


Ses adversaires de la liste « Lungo Ligueyel Keur Massar », venus s'enquérir de la situation s'en sont pris à lui et l'on conduit à leur permanence. Séquestré et sentant que les choses peuvent dégénérer puisque ses bourreaux n'étaient pas prêts à le libérer, il a sorti son arme à feu qu'il gardait dans sa poche. Il a menacé de tirer si on ne le libérait pas. Pris de panique, ses ravisseurs l'on laisser partir avant d'aviser la gendarmerie. Alassane Ngom a toutefois, nié d’avoir brandi son arme.


Mercredi 25 Juin 2014 - 13:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter